Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 16.02.2012 13h41
Faire pression pour un changement de régime en Syrie risque d'entraîner une guerre civile (Lavrov)

Le ministre russe des Affaires étrangères Serguei Lavrov, en visite en Autriche, a défendu mercredi la position de son pays sur la question syrienne, et a mis en garde contre toute tentative de faire pression pour un changement de régime en Syrie, a rapporté l'agence de presse autrichienne APA.

"Demander un changement de régime ne peut mener qu'à davantage de morts", a déclaré M. Lavrov à Vienne, lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue autrichien Michael Spindelegger.

"C'est une voie qui mènera à une véritable guerre civile", a-t-il averti.

M. Spindelegger a déclaré de son côté que le régime du président syrien Bashar al-Assad avait perdu toute légitimité suite aux violences qui agitent le pays.

Bien que les deux ministres aient convenu que les violences en Syrie devaient être stoppées, ils ont exprimé des opinions différentes quant au meilleur moyen de parvenir à cette fin.

Le ministre autrichien a déclaré qu'un frein devait être mis à la violence par le biais d'une résolution du Conseil de sécurité des Nations Unis, tandis que M. Lavrov s'est déclaré opposé à toute intervention venue de l'extérieur.

Une éventuelle présence internationale en Syrie devrait au préalable être approuvée par toutes les parties en présence dans le pays, a indiqué le ministre russe, appelant à l'ouverture d'un dialogue politique entre tous les Syriens.

Evoquant le fait que certaines factions de l'opposition syrienne refusaient de s'asseoir à la table des négociations, M. Lavrov a déclaré : "Nous devons demander à tous ceux qui ont pris les armes de renoncer à la violence".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 14 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?