Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 14.02.2012 16h42
L'ANP menace de reconsidérer ses accords avec Israël

L'Autorité nationale palestinienne (ANP) a menacé lundi de reconsidérer ses accords avec Israël si ce dernier ne répondait pas à ses lettres sur le processus de paix, a déclaré lundi un responsable palestinien.

Le ministre palestinien des Affaires civiles Hussein Al- Sheikh a déclaré qu'il remettrait personnellement à Israël une lettre contenant les exigences palestiniennes concernant la mise en oeuvre du processus de paix.

Une mise en garde évoquant cette remise en cause de tous les accords réciproques avec Israël sera contenue dans cette lettre, a déclaré un responsable de l'ANP à la radio Voix de la Palestine.

Le président palestinien Mahmoud Abbas a demandé dimanche aux dirigeants arabes d'envoyer à Israël les lettres palestiniennes sur le processus de paix et la vision palestinienne d'une reprise des pourparlers de paix avec Israël, interrompus en 2010 à la suite d'un litige sur la construction de colonies juives en Cisjordanie et à Jérusalem Est.

M. Abbas a déclaré lors d'une conférence ministérielle de la Ligue arabe (LA) qu'une paix entre les Palestiniens et Israël devrait inclure la reconnaissance par Israël d'une solution à deux États conforme aux frontières de 1967, un arrêt des activités de colonisation et la libération de prisonniers palestiniens, en particulier des détenus les plus âgés.

Le conseil ministériel de la LA a noté dans une résolution dimanche l'importance d'établir un État palestinien indépendant disposant d'une souveraineté totale, affirmant son rejet de toutes les formes de colonisation et appelant à trouver une solution juste sur le sort des réfugiés palestiniens.

Les responsables palestiniens font valoir qu'ils ne bénéficient pas de la souveraineté sur une grande partie des territoires de Cisjordanie, y compris les points de passage, et que l'armée israélienne effectue quotidiennement des raids dans les territoires contrôlés par les palestiniens.

L'ANP refuse de se limiter à assumer un rôle de sécurité pendant qu'Israël « confisque » toutes les autres responsabilités politiques et tous les autres pouvoirs, a dit M. Al-Sheikh, ajoutant « nous ne pouvons pas vivre ainsi éternellement ».

Plus tôt ce lundi, des sources ont indiqué que les dirigeants palestiniens envisageaient de revendiquer le statut d'État observateur non-membre aux Nations unies si Israël répond à ses lettres par la négative.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 13 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?