Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.02.2012 08h08
La Turquie appelle à l'organisation d'une conférence internationale sur la crise syrienne

La Turquie compte organiser une conférence internationale avec la participation d'acteurs régionaux et des puissances mondiales pour résoudre la crise syrienne, a annoncé mercredi le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu.

"Les pays qui sont concernés par la situation en Syrie doivent trouver une solution. Nous sommes déterminés à établir un forum élargi", a déclaré le ministre turc dans une interview télévisée.

La Turquie espère que la conférence internationale se tiendraait le plus rapidement possible avec la "participation élargie" des acteurs internationaux, a déclaré le ministre, ajoutant que la conférence pourrait avoir lieu en Turquie ou dans un autre pays de la région.

M. Davutoglu a expliqué que la Turquie développeraait une série de contacts diplomatiques avec les leaders des pays comme le Qatar et la Russie pour tenter de créer une "nouvelle feuille de route" pour la Syrie.

Le ministre a précisé que la Turquie avait pris cette décision après l'échec du vote du projet de résolution sur la Syrie au Conseil de sécurité de l'ONU.

"Nous ne pouvons abandonner la Syrie à son propre destin", a-t-il ajouté.

M. Davutoglu se rendra aux Etats-Unis mercredi où il rencontrera la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton pour discuter de la crise syrienne.

"Nous travaillons sur un modèle qui inclue les membres de l'Organisation des pays islamiques, les pays arabes, les membres du Conseil de sécurité de l'ONU et les parties concernées", a-t-il informé.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 8 février
Sélection du Renminribao du 8 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?