Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 08.02.2012 13h15
Syrie : Assad se dit prêt à coopérer avec tout effort qui favorise la stabilité de son pays

Le président syrien Bachar al-Assad a souligné mardi la détermination de son pays à coopérer avec «tout effort qui prend en charge la stabilité de la Syrie», a rapporté l'agence de presse officielle syrienne Sana.

Les remarques d'Assad ont été faites lors d'une rencontre avec le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, qui est arrivé en Syrie plus tôt dans la journée pour livrer un message du président russe Dmitri Medvedev à Assad.

M. Assad a souligné la détermination de son pays à parvenir à un dialogue national avec la participation de représentants du gouvernement, les opposants et de personnalités indépendantes, a déclaré SANA.

Selon le rapport, Assad a informé M. Lavrov sur le cours des événements en Syrie et le terrorisme pratiqué sur le peuple syrien et sur les institutions gouvernementales par des «terroristes qui sont soutenus par des parties externes».

M. Assad a souligné que son pays saluaient tous les efforts visant à soutenir une solution à la crise et a pleinement coopéré avec les observateurs de la Ligue arabe (LA), malgré les obstacles causés par certains pays arabes, selon SANA.

Pour sa part, M. Lavrov a déclaré que la réunion était « importante», au cours de laquelle il a exprimé la volonté de son pays à aider la Syrie à sortir de l'agitation actuelle en conformité avec l'initiative de la LA, a ajouté SANA.

Ila dit que la Syrie a besoin de paix et que la réconciliation nationale devrait être atteinte loin de toute interférence étrangère.

«Le président Assad a affirmé son engagement, conformément au plan arabe pour mettre fin à la violence quel que soit sa source. À cette fin, la Syrie affirme son intérêt pour poursuivre des travaux avec la mission d'observation de la Ligue arabe et augmenter le nombre d'observateurs», a-t-il dit.

Samedi dernier, la Russie et la Chine ont opposé leur veto à un projet de résolution arabo-européen qui soutient un plan de la Ligue arabe pour promouvoir un changement de régime en Syrie. La Russie a déclaré que le projet contient l'imposition de conditions sur le dialogue et a appelé à des mesures visant à influencer non seulement le gouvernement mais aussi des groupes armés.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 7 février
Sélection du Renminribao du 7 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?