Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 07.02.2012 07h59
Le vote de l'ONU sur la résolution contre la Syrie était trop rapide (Serguei Lavrov)

Le ministre russe des Affaires étrangères, Serguei Lavrov, a déclaré lundi que le vote d'un projet de résolution sur la Syrie au Conseil de sécurité de l'ONU la semaine dernière s'était fait trop rapidement.

M. Lavrov a qualifié ce vote de tentative pour mettre la faute de l'échec de la résolution sur certains pays.

"Certains voulaient vraiment mettre la faute sur quelqu'un, bien plus important pour eux que d'atteindre un consensus au Conseil de sécurité de l'ONU, chose qui était très réaliste", selon M. Lavrov.

Moscou avait demandé plus de temps pour examiner la résolution du Conseil de sécurité après la fin de la visite des officiels russes à Damas, capitale syrienne, mais la proposition a été refusée par des pays occidentaux, a-t-il rappelé.

"Le refus d'attendre notre retour de Damas est clairement une preuve d'irrespect", a souligné M. Lavrov.

Par ailleurs, a-t-il réitéré, la Russie a le droit d'opposer son veto à une résolution, soulignant que la position russe vis-à-vis de la question syrienne ne changera pas.

"Les co-auteurs (du projet de résolution) veulent que le régime cesse les violences sans imposer d'obligations aux groupes armés qui combattent ce régime", a déclaré M. Lavrov.

"Nous avons effectué un certain nombre d'amendements pour réparer le déséquilibre (du projet de résolution) et pour définir les mesures que nous voulons que l'opposition et le monde adoptent contre les extrémistes armés en Syrie", a-t-il expliqué.

Samedi, la Russie et la Chine ont opposé leur veto à un projet de résolution arabo-européen qui soutient une initiative de la Ligue arabe visant à promouvoir un changement de régime en Syrie.

La Russie a déclaré que le texte imposait des conditions au dialogue et a préconisé des mesures pour influencer non seulement le gouvernement mais aussi les groupes armés.

M. Lavrov et Mikhail Fradkov, directeur du service des renseignements extérieurs de Russie, se rendront mardi en Syrie pour rencontrer le président Bachar al-Assad.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 6 février
Sélection du Renminribao du 6 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?