Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 12.01.2012 16h15
Les bonnes nouvelles de la RPDC

La République Démocratique Populaire de Corée (RPDC) publie chaque début d'année un éditorial commun de ses principaux journaux, détaillant ses objectifs de l'année à venir. Cette année, les yeux du monde entier se sont tournés vers la RPDC, en particulier parce qu'un jeune chef, Kim Jong-un, a pris la direction du pays à Pyongyang après la mort subite de son père, Kim Jong-il.

Le 1er janvier dernier, la RPDC a publié un éditorial commun dans le Rodong Sinmun (Nouvelles du Travail), le Joson Inmingun (Quotidien de l'Armée Populaire de Corée) et dans le Chongnyon Jonwi (Jeunes Pionniers), dans lesquel le nom de Kim Jong-il apparaissait seize fois, en tant que « leader suprême de notre Parti (des travailleurs) et de notre peuple », et que « bannière de victoire et de gloire de la Corée Songun (l'armée d'abord) ».

Il semble aujourd'hui que le choc de la disparition soudaine de Kim Jong-il s'atténue peu à peu. Trois semaines après la mort de son père, Kim Jong-un a pris la direction du pays avec d'autres hauts responsables de l'armée et du Parti des Travailleurs. Il est d'ores et déjà le commandant suprême de l'armée, et le chef du parti et du pays.

A la différence de Kim Jong-il, qui était resté discret pendant ses trois premières années à la tête du pays à compter de 1994, Kim Jong-un a lui déjà inspecté l'armée en tant que commandant suprême, signifiant par là qu'il maintiendrait la politique de « l'armée d'abord ».

A en juger par l'éditorial commun, la possibilité d'un changement radical de politique à court terme peut être écartée. Bien qu'étant été officiellement proclamé leader suprême, Kim Jong-un fait toujours face à certains défis, compte tenu de son jeune âge et de sa préparation insuffisante avant de prendre la direction du pays. Sa priorité et celle des autres hauts dirigeants de la RPDC sera d'assurer une transition en douceur du pouvoir, et pour cela il leur faudra mettre la compétence du jeune chef à l'épreuve.

Les chaînes de télévision de la RPDC ont cependant récemment diffusé un programme disant que Kim Jong-un avait fait montre de prouesses militaires dès son plus jeune âge, ce qui pourrait l'aider à consolider son autorité. De plus, l'éditorial de cette année a également dit que les les « forces de l'agresseur américain » devaient se retirer de la République de Corée (ROK). C'est la première fois que l'éditorial commun se prononce ainsi depuis 2007, ce qui d'une certaine manière montre la force de la nouvelle direction du pays, car pour l'heure c'est une mission impossible.

Plus important, la RPDC pourrait accroître les approvisionnements en nourriture, en biens de consommation courante et en logements aussi, afin d'améliorer le niveau de vie des gens, ce qui devrait être bien accueilli par tout le monde.

L'éditorial commun de cette année, cependant, ne dit rien des projets nucléaires de la RPDC, ce qui montre que les inquiétudes de la Chine pourraient être prises en considération. A ce moment critique, les liens Chine-RPDC se sont renforcés, et les deux pays devraient faire des efforts pour les porter à un niveau encore plus élevé.

Qui plus est, avec le 100e anniversaire de la naissance de Kim Il Sung et le 70e anniversaire de la naissance de Kim Jong-il qui approchent, la RPDC va connaître toute une série de commémorations. Et Kim Jong-un pourrait alors assumer formellement le poste de secrétaire général du Parti des Travailleurs et de président de la Commission de la Défense Nationale.

L'éditorial commun a donné à Kim Jong-un des titres comme « Le cher et respecté Kim Jong-un est précisément le grand Kim Jong-il », « Le commandant brillant né du Mont Paektu », « Le patriote sans égal », « Le commandant brillant sans égal », « Le chef suprême de notre parti, de notre Etat et de notre armée », et dit que le peuple de la RPDC est « devenu un rempart humain et un bouclier humain qui défendra Kim Jong-un jusqu'à la mort », qu'il « défendra au prix de sa propre vie le comité central du parti dirigé par le cher et respecté camarade Kim Jong-un » et qu'il « établira avec soin le système de commandement unifié de Kim Jong-un, commandant suprême de nos forces armées révolutionnaires.

Tous ces titres élogieux et ces couronnes de laurier ont sans doute été soigneusement discutés par les dirigeants de l'armée et du parti, et ils reflètent, par conséquent, une tendance politique. En fait, l'éditorial commun a défini Kim Jong-un comme l'héritier légal de Kim Jong-il, chef excellent du parti, génie militaire et patriote de la RPDC.

A part glorifier 2012 comme « une année de grande marche générale pour l'héritage de la grande montée en puissance génération après génération sous la direction du grand guide, le Parti des Travailleurs de Corée », l'éditorial a également ouvert la voie pour la désignation de Kim Jong-un comme Secrétaire général du Parti des Travailleurs.

L'éditorial commun a également montré que les objectifs économiques resteront les mêmes, à part quelques changements mineurs. Et comme il le fit naguère, l'éditorial s'est fait l'avocat du développement de de l'industrie légère et de l'agriculture (ou de l'accroissement des approvisionnements en céréales).

Le niveau de priorité des différents secteurs reste également presque le même, la seule différence étant l'accélération de la construction d'infrastructures à Pyongyang pour le 100e anniversaire de la naissance de Kim Il Sung, et un renforcement relativement modéré des capacités de défense nationale.

Ces différences mineures reflètent néanmoins l'accent mis sur le développement économique au lieu du renforcement de l'armée, ce qui pourrait fort bien être le signal du retour à long terme de la RPDC dans la communauté politique et économique internationale après des années d'isolement.

L'auteur est directeur de l'Institut Border Area Research, affilié à l'Académie des Sciences Sociales du Liaoning.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 9 janvier
Sélection du Renminribao du 11 janvier
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?