Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 11.01.2012 15h54
Se lancer dans une chasse aux coupables n'apportera rien aux Etats-Unis

Les solides données commerciales de la Chine sont une bonne nouvelle très attendue pour l'économie du monde, toujours sous la menace des troubles de la dette européenne, qui n'en finissent pas, et des incertitudes générées par les prochaines elections présidentielles aux Etats-Unis.

Les décideurs politiques américains dont on dit qu'ils sont en train de constituer un groupe de travail gouvernemental pour surveiller de près la Chine sur des sujets comme le commerce et la monnaie, seraient bien inspirés de mieux regarder les derniers chiffres relatifs au commerce chinois.

Mais cela ne veut pas dire qu'ils doivent faire un mauvais usage de ces statistiques pour glaner des voix auprès des électeurs en mettant sur le dos de la Chine les problèmes de l'économie américaine. Au lieu de cela, ils devraient plutôt réfléchir sérieusement sur la façon dont leur pays peut apprendre et bénéficier des progrès de la Chine dans sa façon de rééquilibrer son modèle de croissance pour un développement durable.

Les dernières statistiques montrent que le volume commercial de la Chine a augmenté de 22,5% d'une année sur l'autre pour atteindre un chiffre record de 3 400 milliards de Dollars US en 2011. C'est une preuve évidente que la deuxième plus grande économie du monde a apporté une contribution certaine à la croissance du commerce mondial au moment où on a tant besoin de ce genre de croissance afin de protéger l'économie mondiale contre les turbulences provenant de nombreuses économies développées.

Mieux encore, l'excédent commercial total de la Chine a baissé à 155 milliards de Dollars US l'année dernière, en baisse de 14,5% par rapport à l'année précédente, atteignant son niveau le plus bas depuis 2005. En tant que pourcentage du PIB, l'excédent commercial du pays est ainsi tombé à 2,2% du PIB en 2011, d'après une estimation du Fonds Monétaire International, contre 3,1% en 2010 et 7,5% en 2007.

Quand on sait que la Chine a pour l'essentiel maintenu son rythme de croissance, une réduction aussi nette de la dépendance de la Chine envers ses exportations nettes est une preuve éclatante de la détermination et de l'efficacité des efforts de rééquilibrage des décideurs politiques chinois.

L'éclatement de la crise financière mondiale en 2008 a en effet amené à un consensus au sein des responsables chinois, selon lequel la Chine ne pouvait désormais plus s'appuyer sur une croissance alimentée par les exportations, et qu'une transformation structurelle certes douloureuse, mais nécessaire, était non seulement inévitable mais aussi urgente.

Un excédent commercial en baisse en tant que pourcentage du PIB ne veut pas dire pour autant que les efforts pour stimuler la consommation nationale ne sont plus nécessaires. Mais une dépendance plus faible envers les exportations peut renforcer davantage la confiance de la Chine dans un rééquilibrage alimenté par la consommation.

Quant aux décideurs politiques américains, qui sont à juste titre inquiets pour la santé économique à long terme de leur pays, ils doivent prendre conscience que ce n'est pas en faisant un coupable de la Chine qu'ils feront sortir l'économie américaine de la crise, largement due à des emprunts et des dépenses excessifs.

Mais plus important, si la Chine peut se rééquilibrer elle-même en passant des exportations à la demande intérieure, pourquoi les responsables américains ne s'appuient-ils pas sur la faculté de reprise de l'économie américaine pour poursuivre une croissance fondée sur les exportations ?

Que personne ne s'y trompe, durcir sa position envers la Chine n'est tout simplement pas la façon adéquate d'espérer une reprise durable aux Etats-Unis.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 10 janvier
Nouvelles principales du 9 janvier
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?
Faire de plus grands efforts pour pouvoir parvenir au niveau mondial des classes moyennes