Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 11.01.2012 09h01
Washington attend des résultats concrets de la rencontre israélo-palestinienne

Les Etats-Unis souhaitent voir la rencontre directe entre Israéliens et Palestiniens aboutir à des propositions concrètes et à de "véritables solutions", a déclaré lundi le Département d'Etat.

La porte-parole du Département d'Etat Victoria Nuland a clarifié cette position de Washington alors que les négociateurs israéliens et palestiniens se retrouvaient une nouvelle fois lundi à Amman, capitale de Jordanie, pour leur deuxième rencontre en une semaine. Elle a souhaité que cette série d'entretiens israélo-palestiniens soit la première étape vers un règlement pacifique du conflit entre les deux parties.

"Evidemment, nous espérons que ces rencontres mèneront à des propositions concrètes et à de véritables solutions", a-t-elle ajouté.

Le quartette, qui regroupe les Etats-Unis, l'Union européenne, les Nations unies et la Russie, a proposé en septembre dernier aux deux parties d'avancer, sur une période de trois mois, des propositions globales sur les questions relatives au territoire et à la sécurité, de faire des progrès substantiels en l'espace de six mois et de parvenir à un accord global vers la fin de 2012.

Les envoyés du quartette ont eu trois rencontres séparées avec les parties concernées à Jérusalem entre octobre et décembre, sans toutefois avoir pu avancer significativement.

La Jordanie, qui, tout comme l'Egypte, a signé un traité de paix avec Israël, a initié le premier face-à-face entre le négociateur palestinien Saeb Erakat et son homologue israélien, Yitshak Molcho, le 3 janvier dernier. La Jordanie avait déclaré qu'elle accueillirait une série de rencontres israélo-palestiniennes sur son territoire afin de relancer le processus de paix.

La porte-parole a indiqué que contrairement à la dernière fois, les parties concernées se rencontraient à Amman en face-à-face direct, sans qu'aucun envoyé du quartette ne soit présent dans la salle de réunion.

"Comme nous l'avons dit la semaine dernière, nous considérons cela comme un signe positif, car ils [les Israéliens et les Palestiniens] vont de l'avant et commencent à se parler et c'est par le dialogue direct que les questions pourront trouver des solutions", a-t-elle ajouté.

Washington avait réussi à faire revenir Israéliens et Palestiniens à la table des négociations à Washington en septembre 2010, mais les pourparlers avaient échoué quelques semaines plus tard en raison du refus d'Israël de renouveler son moratoire sur la construction de colonies juives en Cisjordanie occupée.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 10 janvier
Nouvelles principales du 9 janvier
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?
Faire de plus grands efforts pour pouvoir parvenir au niveau mondial des classes moyennes