Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 30.12.2011 12h51
Les Gardiens de la révolution iranienne rejettent les avertissements américains sur la fermeture du détroit d'Ormuz

Le vice-commandant des Gardiens de la révolution islamique (IRGC), le général de brigade Hossein Salami, a rejeté jeudi les avertissements américains concernant les menaces iraniennes de fermeture du détroit d'Ormuz.

M. Salami a indiqué que Téhéran ne demandait pas la permission à Washington pour mettre en place ses stratégies de défense dans le Golfe persique, a rapporté jeudi la chaîne de télévision locale Press TV.

"La république islamique d'Iran ne demande la permission d'aucun autre pays pour mettre en place ses stratégies de défense", a déclaré M. Salami suite à la déclaration de Washington sur la capacité de Téhéran à fermer le détroit d'Ormuz.

Les Etats-Unis ne sont pas en mesure de donner leur permission à l'Iran, a affirmé M. Salami, ajoutant que l'histoire des affrontements entre Téhéran et Washington atteste que la république islamique a réussi à poursuivre ses stratégies face aux pressions américaines.

Mercredi, le Pentagone a mis en garde l'Iran contre toute tentative de bloquer le détroit d'Ormuz, une des voies navigables pour le pétrole les plus importantes du monde.

"Ce n'est pas seulement un point important pour la sécurité et la stabilité de la région, mais également une assurance économique pour les pays du Golfe, dont l'Iran", a déclaré l'attaché de presse du Pentagone, George Little. "L'ingérence dans le transit ou le passage de navires dans le détroit d'Ormuz ne sera pas tolérée".

Les remarques de M. Little sont intervenues après que les hauts dignitaires iraniens ont menacé de fermer l'importante voie navigable. Le premier vice-président iranien, Mohammad-Reza Rahimi, a déclaré mardi que l'Iran fermera le détroit d'Ormuz si ses exportations de pétrole étaient sanctionnées par l'occident.

Le commandant de la marine iranienne, l'amiral Habibollah Sayyari, a également affirmé mercredi que les forces navales du pays étaient prêtes à bloquer la route du pétrole si cela était nécessaire.

Parallèlement, la Cinquième flotte américaine basée au Bahreïn a déclaré mercredi: "Quiconque menace de perturber la liberté de navigation dans un détroit international est clairement en dehors de la communauté des nations; aucune perturbation ne sera tolérée".

La marine iranienne a lancé samedi une manœuvre de dix jours intitulée "Velayat 90", qui couvre une zone de 2000 km s'étalant de l'est du détroit d'Ormuz dans le Golfe persique au Golfe d'Aden.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : Zhou Yongkang exhorte les avocats à jouer un rôle plus important pour l'équité et la justice sociale
Nouvelles principales du 29 décembre
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclater?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis