Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 30.12.2011 08h07
Les Etats-Unis appellent la Syrie à laisser les observateurs de la Ligue arabe accéder librement à tout le pays

Le département d'Etat américain a appelé mercredi le gouvernement syrien à laisser les observateurs de la Ligue arabe (LA) accéder à toutes les régions du pays afin qu'ils puissent mener une "enquête complète" sur les violences.

"Il est important qu'ils puissent accéder à toutes les régions afin de mener une enquête complète et qu'ils puissent travailler au maximum de leurs capacités", a dit le porte-parole du département d'Etat Mark Toner aux journalistes en conférence de presse.

Les observateurs doivent s'efforcer d'"observer le plus de manifestations qu'ils le peuvent, de rencontrer les membres de l'opposition et de mener leur mission pleinement", a indiqué M. Toner.

La Syrie a signé le 19 décembre au Caire un protocole concernant les observateurs de la Ligue arabe suite à la menace de la LA de soumettre l'affaire au Conseil de sécurité des Nations Unies.

Le premier groupe d'observateurs, comptant une cinquantaine de personnes, est arrivé lundi en Syrie et a commencé officiellement l'évaluation de terrain de la LA destinée à vérifier si Damas respecte le plan de paix arabe visant à mettre fin aux désordres nationaux qui perdurent depuis des mois.

Le chef de la mission d'observation Mohammed Ahmed Mostafa al-Dabi s'est déclaré satisfait de la première journée d'évaluation sur le terrain menée par les équipes de la LA.

M. Toner n'a pas fait de commentaire direct sur l'estimation de M. Dabi, signalant simplement que la mission n'en était encore qu'à son premier jour.

"Je pense qu'il est important de les laisser se préparer sur le terrain et de les laisser mener à bien leur mission", a-t-il ajouté.

M. Toner s'est déclaré confiant concernant cette mission de la Ligue arabe, ajoutant que les Etats-Unis consultaient les pays arabes sur cette question à travers leurs ambassades à Damas et au Caire.

"C'est une mission de surveillance indépendante et nous allons les laisser mener à bien leurs tâches", a-t-il souligné.

Au total, 2 000 militaires et personnels de sécurité ont été tués au cours des neuf mois de troubles politiques, a révélé jeudi dernier le gouvernement syrien. De leur côté, les Nations Unies ont indiqué que plus de 5 000 Syriens avaient été tués.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : Zhou Yongkang exhorte les avocats à jouer un rôle plus important pour l'équité et la justice sociale
Nouvelles principales du 29 décembre
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclater?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis