Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 29.12.2011 13h19
Iran: première audience du procès de l'"agent de la CIA"

L'Iran a organisé la première audience d'Amir Mirza Hekmati, qui a été récemment arrêté par les agents des renseignements iraniens pour espionnage au nom de l'Agence centrale des renseignements américains (CIA).

L'acte d'accusation lu mardi lors de l'audience affirme que M. Hekmati est entré en Iran dans le but de pénétrer le service des renseignements iraniens, et après une enquête approfondie, il est devenu évident que son objectif était de prendre des mesures afin d'impliquer l'Iran dans des actions terroristes, selon le quotidien local de langue anglaise Tehran Times dans son édition de mercredi.

Cet acte d'accusation a également indiqué que M. Hekmati avait été recruté par la CIA en 2009 et qu'il avait eu pour mission de mener un certain nombre de missions d'espionnage en Iran.

Le 17 décembre, le ministère iranien des Renseignements a annoncé l'arrestation de M. Hekmati identifié comme étant un espion de la CIA missionné pour infiltrer le service des renseignements iraniens et mener une opération d'espionnage complexe dans le pays.

Dans ses confessions diffusées par la chaîne officielle iranienne le 18 décembre, M. Hekmati a déclaré avoir eu des liens avec la CIA et avoir voulu agir contre la sécurité nationale iranienne.

La chaîne de télévision iranienne Press TV a rapporté le 17 décembre que l'espion avait travaillé pour le service des renseignements militaires de l'armée américaine dans des bases militaires en Irak et en Afghanistan.

L'acte d'accusation a affirmé que M. Hekmati avait été envoyé à la base Bagram en Afghanistan pour collecter des renseignements classés et s'était ensuite rendu en Iran pour établir des liens étroits avec les officiels du ministère des Renseignements pour sa mission.

Après la lecture de l'acte d'accusation, M. Hekmati s'est défendu en déclarant qu'il s'était "trompé" en devenant espion.

"Tout d'abord, j'ai cru que l'Iran ne serait pas touché, et je ne comptais pas porter un coup (à la république islamique). Je me suis trompé", a déclaré le citoyen américain ayant des origines iraniennes.

Il a également ajouté qu'on lui avait proposé 500000 dollars américains en échange de cette mission, selon le Tehran Times.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le PM chinois met l'accent sur la modernisation de l'agriculture et les droits des agriculteurs
Nouvelles principales du 28 décembre
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclater?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis