Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 26.12.2011 08h10
Le président afghan demande à nouveau à l'OTAN de cesser ses opérations nocturnes

Le président afghan Hamid Karzaï a une nouvelle fois demandé à la coalition menée par l'OTAN de mettre fin à ses raids nocturnes en Afghanistan, a rapporté dimanche la chaîne de télévision locale Lemar.

"Le président afghan Hamid Karzaï a une nouvelle fois appelé les forces de l'OTAN à cesser leurs opérations de raid et de fouille nocturnes dans les maisons afghanes", selon un bulletin d'informations de la chaîne.

Le président Karzaï a tenu ces propos suite au rapport d'une équipe d'inspection gouvernementale, chargée d'enquêter sur la mort présumée de plusieurs civils au cours d'opérations aériennes et de raids nocturnes menés récemment par l'OTAN dans les provinces de Paktia, Kandahar et Kapisa.

"L'Afghanistan ne signera pas de partenariat stratégique avec les Etats-Unis tant que les forces de l'OTAN n'auront pas mis fin aux raids nocturnes et aux opérations de fouille au domicile des citoyens afghans", aurait déclaré M. Karzaï selon le bulletin d'informations.

Au cours du dernier raid en date, le 16 décembre, les troupes de la coalition ont procédé à une opération nocturne dans la ville de Gardez, chef-lieu de la province orientale de Paktia; cette opération aurait coûté la vie à une femme, et blessé quatre autres personnes.

Cependant, l'OTAN a réaffirmé sa détermination à mener de tels raids, considérant qu'ils représentent le meilleur moyen d'éliminer les chefs talibans. Les forces de l'OTAN ont affirmé qu'elles continueraient à lancer ce type d'opération, mais en y impliquant davantage l'armée afghane.

L'OTAN a insisté sur le fait que dans 85% de ces opérations, pas un seul coup de feu n'est tiré, et que les pertes civiles causées par les raids nocturnes représentent moins de 1% des pertes civiles totales en Afghanistan.

Au total, 1 462 civils afghans ont été tués au cours du premier semestre de l'année 2011, selon le rapport de mi-année de l'ONU publié en juillet à Kaboul.

L'ONU attribue 80% des pertes civiles au cours de cette période à des attaques menées par les talibans ou par d'autres groupes d'insurgés. 14% des pertes ont été imputées aux forces de la coalition ou à l'armée afghane, et 6% n'ont été attribuées à aucune faction en particulier.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine :lancement d'un satellite de télédétection à haute résolution
Nouvelles principales du 23 décembre
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclater?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis