Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 21.12.2011 13h24
Le PM thaïlandais rencontre le leader de l'opposition du Myanmar

Le Premier ministre thaïlandais Thaksin Yingluck a rencontré mardi Aung San Suu Kyi, le leader de la Ligue nationale pour la démocratie (LND) du Myanmar, à l'ambassade thaïlandaise à Rangoon, capitale économique du pays, selon des sources fiables de l'ambassade Thaïlandaise.

Venant de Nay Pyi Taw, dans le cadre de son voyage officiel au Myanmar après la fin du 4e Sommet de Coopération économique des six pays de la Région du Grand Mékong (GMS), Yingluck est le 1er Premier ministre thaïlandais à rencontrer Aung San Suu Kyi.

Les sources n'ont pas divulgué les détails sur leur rencontre.

Au cours de sa brève visite à Yangon, elle a rendu hommage à la sacrée Pagode Shwedagon du Myanmar avant son départ pour le bercail.

Yingluck est arrivé à Nay Pyi Taw lundi pour une visite officielle au Myanmar et a assisté au 4ème sommet des six pays du GMS tenu dans la capitale plus tôt mardi, durant laquelle le le président du Myanmar U Thein Sein a eu une réunion bilatérale avec Yingluck et les questions relatives à la coopération énergétique, la construction de la route de Myawaddy-Kawkareik et le port en eau profonde à Dawei ont été abordées, selon le rapport de radio.

Elle était accompagnée par le vice-Premier ministre Kittiratt Na-Ranong, cinq ministres, six vice-ministres et 37 délégués.

Yingluck avait une fois effectué une brève visite au Myanmar, le 5 octobre.

Thaïlande représente le deuxième plus grand investisseur étranger au Myanmar avec 9,568 milliards de dollars dans 61 projets.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine et la Pologne s'engagent à établir un partenariat stratégique
Nouvelles principales du 20 décembre
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclater?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis