Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 13.12.2011 08h08
Des bateaux de patrouille conjointe escortent les cargos dans le Triangle d'or

Cinq bateaux de patrouille conjointe escortant 10 cargos le long du Mékong ont navigué dimanche dans les eaux troublées au large de la région du Triangle d'or.

Les polices de Chine, du Laos, du Myanmar et de Thaïlande ont lancé samedi des patrouilles conjointes pour maintenir la sécurité sur le Mékong, une importante voie de transport dans la région.

Ces patrouilles conjointes marquent le rétablissement des services de transport internationaux sur le Mékong, suspendus depuis les attaques meurtrières sur des cargos chinois le 5 octobre.

"L'incident du 5 octobre a eu de sévères effets négatifs psychologiques sur beaucoup d'entre nous", a indiqué Zhang Hongqiang, capitaine du cargo Longxin N°1", "Certains marins ont abandonné leur travail."

Longxin N°1, à destination de la Thaïlande, est chargé de 120 tonnes d'ail et de féverole , et de son retour, il transportera des aliments, des boissons sans alcool et des biens de consommation, a précisé le capitaine.

Les bateaux de patrouille sont équipés de mitrailleuses lourdes et de murs protecteurs épais de 10 cm, alors que les policiers sont équipés de fusils automatiques et de vestes pare-balles.

Le Mékong, connu en Chine comme le fleuve Lancang, prend sa source sur le plateau Qinghai-Tibet et traverse successivement la Chine, le Myanmar, le Laos, la Thaïlande, le Cambodge et le Vietnam, avant de se jeter dans la mer de Chine méridionale.

Le fleuve joue un important rôle économique dans l'ensemble de la sous-région du grand Mékong (GMS). Il constitue également un lien majeur pour la coopération économique entre la Chine et les pays de la GMS et l'une des voies clés de transport dans la zone de libre échange Chine-ASEAN.

Les quatre pays ont décidé de lancer des patrouilles conjointes fin octobre, quelques semaines après l'attaque sur deux cargos, dans laquelle 13 marins chinois ont trouvé la mort le 5 octobre.

Le centre de l'initiative a été établi à Xishuangbanna, de la province du Yunnan (sud-ouest de la Chine, tandis que des bureaux de liaison ont été établis vendredi dans les trois autres pays pour partager le renseignement et coordonner les opérations.

La Chine a sélectionné plus de 200 agents de la police frontalière afin de former une équipe de police spéciale destinée aux patrouilles conjointes sur le Mékong. Fin

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : lancement d'une ligne aérienne directe entre Beijing et Lhassa
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclatée ?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis