Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.12.2011 08h23
Gaza : malgré une timide reprise, la situation des réfugiés reste inquiétante (ONU)

Malgré une période d'activité accrue du secteur de construction à Gaza, grâce à « l'économie des tunnels », c'est-à-dire l'importation clandestine de matériaux d'Egypte pour contourner le blocus israélien, la situation d'un million de réfugiés palestiniens reste précaires, selon un nouveau rapport de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) publié mercredi.

Selon ce rapport, les indicateurs macro-économiques du premier semestre de 2011 montrent une chute considérable dans la participation des réfugiés au marché du travail comparé au premier semestre de 2010. Le taux de chômage parmi les réfugiés s'élève à 33,8% et il pourrait augmenter à mesure que de nombreux réfugiés atteignent l'âge de travailler.

« Malgré un certain allègement des restrictions du blocus imposé par Israël, les contrôles sévères des points de passage vers Gaza est un facteur important pour expliquer la croissance de l'économie des tunnels », a déclaré le porte-parole de l'UNRWA, Chris Gunness.

« Les faits parlent d'eux même : 9.400 nouveaux emplois ont été créés dans le secteur de la construction, ce qui représente 27,7% de la création totale d'emplois sur une période d'un an. Cela reste nettement inférieur au niveau de la croissance pré-blocus. Mais malgré cette croissance, le taux de chômage à Gaza reste parmi les plus élevés au monde. Dans ce contexte, il est improbable que l'aggravation de la pauvreté et de la dépendance à l'aide extérieure soit inversée », a-t-il expliqué.

Le rapport montre que sur une période d'un an, 1.430 réfugiés ont trouvé un emploi dans le secteur public et 18.670 dans le secteur privé. Les réfugiés représentent moins de 20% de la croissance de l'emploi du secteur public et environ 55% du secteur privé. Etant donné que les réfugiés représentent presque 62% de la population active, ces gains sont moins que proportionnels, surtout pour le secteur public.

Le rapport de l'UNRWA montre que la croissance des emplois du secteur privé est le résultat de l'« augmentation de matériaux de construction nécessaires et d'autres intrants productifs ». Selon les estimations de l'ONU pour le mois de septembre 2011, 46.500 tonnes de matériaux de construction ont été importées d'Israël par le point de passage de Kerem Shalom et 90.000 tonnes sont entrées par les tunnels.

Pour une économie en déclin depuis une décennie, l'évolution du premier semestre de 2011 a produit un allègement marginal. Cependant, le secteur privé reste sévèrement touché par les restrictions d'exportations. Alors que les importations ont augmenté grâce à l'économie informelle, le blocus continue de limiter les exportations, qui représentent actuellement seulement 3% du niveau d'avant le blocus, ce qui empêche une croissance économique durable.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : lancement d'une ligne aérienne directe entre Beijing et Lhassa
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclatée ?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis