Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 08.12.2011 08h40
Egypte: Les islamistes obtiennent 42 sièges au premier tour des élections législatives (résultats préliminaires)

Les Frères musulmans et les Salafistes ont remporté à eux deux 42 sièges lors du premier tour des élections législatives égyptiennes, a rapporté mercredi la presse d'Etat, citant des résultats préliminaires.

Les deux plus grands partis islamiques en Egypte ont obtenu à eux deux 80% des 52 sièges en lice, consolidant nettement leur victoire du premier tour, a rapporté le journal Ahram.

Le premier tour de ces élections qui visent à élire l'Assemblée du peuple (la Chambre basse du parlement) s'est tenu les 28 et 29 novembre derniers dans neuf gouvernorats, dont Le Caire et Alexandrie.

Lors du premier tour, le Parti de la liberté et de la justice (PLJ) des Frères musulmans avait remporté 36,6% des 9,73 millions de suffrages, suivi par le parti salafiste ultra-conservateur Al-Nour, qui en avait recueilli 24,4%. Seuls quatre indépendants ont réussi à obtenir un siège lors du premier tour des élections.

L'Assemblée du peuple compte au total 508 sièges, dont 498 sont élus et les 10 autres nommés par le président. Une cinquantaine de partis et plus de 6 000 candidats indépendants sont en lice dans ces élections.

Le vote se déroule en trois phases, correspondant chacune à une région électorale différente. Chaque phase comprend deux tours de vote, à une semaine d'intervalle. L'ensemble du processus s'achèvera le 10 janvier 2012, et les résultats définitifs seront annoncés le 13 janvier prochain.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : lancement d'une ligne aérienne directe entre Beijing et Lhassa
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclatée ?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis