Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 08.12.2011 08h34
Le chef de l'ONU salue l'accord conclu entre le Kosovo et la Serbie

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a salué mardi la reprise du dialogue facilitée par l'Union européenne entre la Serbie et le Kosovo, indiquant que l'adoption des "Conclusions IBM convenues" devraient ouvrir la voie à la normalisation de la situation aux deux points de passage controversés le long de la frontière nord entre le Kosovo et la Serbie.

Les négociations de paix entre Belgrade et Pristina ont repris le 30 novembre, et les deux parties ont signé des "Conclusions IBM convenues" le 2 décembre.

L'accord entre les deux parties devraient contribuer au "rétablissement de la liberté de mouvement d'une manière pacifique" le long de la frontière nord du Kosovo, selon un communiqué publié par le bureau de presse du secrétaire général.

Le secrétaire général "appelle les parties à développper davantage et à mettre en oeuvre, de bonne foi, les arrangements fondés sur ces Conclusions", ajoute le communiqué.

M. Ban Ki-moon appelle également toutes les parties à honorer les accord convenus dans le cadre du dialogue, afin d'éviter toute actin unilatéral,e et de soutenir activement la baisse de la tension sur le terrain", lit-on dans le communiqué.

Cette percée dans les discussions entre Pristina et Belgrade intervient alors que les dernières semaines ont été marquées par de très vives tensions dans le nord du Kosovo entre les Serbes locaux, qui refusent tout contrôle des autorités de Pristina sur ces passages, et la Force de l'OTAN au Kosovo.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : lancement d'une ligne aérienne directe entre Beijing et Lhassa
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclatée ?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis