Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 06.12.2011 09h23
L'Iran répondra de manière proportionnelle à la conduite de la Grande-Bretagne : responsable

Un responsable du ministère iranien des Affaires étrangères a déclaré lundi que Téhéran adopterait des mesures de représailles proportionnées à la conduite de Londres, suite à la dégradation des relations bilatérales après les attaques contre l'ambassade britannique, ont rapporté les médias locaux.

« Notre intention n'était pas de rompre tous les liens mais seulement de dégrader les relations » avec la Grande-Bretagne, et l'Iran ajustera ses politiques en fonction de la conduite de ce pays, a déclaré le vice-ministre des Affaires étrangères iranien, Hassan Qashqavi, cité par la chaîne satellitaire locale Press TV.

M. Qashqavi a tenu ces propos en référence à la décision prise mercredi par le Royaume-Uni d'évacuer tout son personnel d'Iran, de fermer son ambassade à Téhéran et d'expulser tous les diplomates iraniens de Grande-Bretagne suite à l'envahissement de son ambassade à Téhéran par des manifestants iraniens.

Des milliers d'Iraniens en colère ont organisé mardi dernier des manifestations devant l'ambassade britannique et le complexe du British Council dans la capitale iranienne, au lendemain de l' adoption unanime par le Conseil des gardiens de la Constitution, plus haute instance législative du pays, d'une dégradation des relations diplomatiques avec la Grande-Bretagne en réaction à la politique de ce pays jugée « hostile » à l'Iran.

Faisant référence à la faible ampleur des échanges commerciaux entre les deux pays, M. Qashqavi a déclaré lundi que l'Iran avait réduit ses liens avec la Grande-Bretagne ces dernières années, et que la valeur totale des transactions économiques entre les deux pays n'excédait pas 117 milions de dollars au cours des huit derniers mois, a indiqué Press TV.

Par ailleurs, M. Qashqavi a souligné que les manifestations d' étudiants iraniens devant l'ambassade britannique la semaine dernière étaient survenues en réponse aux actions britanniques antérieures.

Après avoir déploré mardi cette attaque de l'ambassade, Téhéran a annoncé le lendemain que la République islamique adopterait « des représailles » contre la décision britannique d' expulser les diplomates iraniens.

Les pays de l'UE ont rappelé temporairement leurs ambassadeurs et menacé de nouvelles sanctions contre l'Iran suite à cette attaque de l'ambassade.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : lancement d'une ligne aérienne directe entre Beijing et Lhassa
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclatée ?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis