Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 06.12.2011 09h14
Le gouvernement néerlandais décide de s'excuser pour le massacre en Indonésie

Le gouvernement des Pays-Bas va s'excuser pour le massacre de Rawagede en Indonésie en 1947, a annoncé lundi le ministère néerlandais des Affaires étrangères.

Au nom du gouvernement, Tjeerd de Zwaan, ambassadeur des Pays-Bas à Jakarta, fera ses excuses vendredi lors d'une cérémonie à Balongsari, nom actuel du village.

Uri Rosenthal, ministre néerlandais des Affaires étrangères, a déclaré que s'excuser auprès des familles des victimes est un geste approprié.

M. Rosenthal a déclaré espérer que ces excuses "aideront les familles endeuillées à clore cet épisode très difficile de leur vie et à regarder vers l'avenir".

Les opérations militaires des Pays-Bas ont été lancées pendant la guerre d'indépendance de l'Indonésie (1945-1949). Avant cette période, l'Indonésie était une colonie des Pays-Bas.

Le 9 décembre 1947, des soldats néerlandais ont attaqué Rawagede. La partie néerlandaise a fait savoir qu'elle était responsable de la mort de 150 hommes, alors que l'Indonésie parle d'environ 400 hommes.

Le massacre a eu lieu au moment où les soldats néerlandais étaient à la recherche du chef de l'armée indonésienne, Lukas Kustario. Les auteurs de ce massacre n'ont jamais été poursuivis.

En septembre dernier, le tribunal de La Haye a déterminé que l'Etat néerlandais était responsable des dommages subis par sept veuves des victimes.

Le massacre a eu lieu il y a 64 ans et il y a donc péremption. Cependant, le tribunal a estimé que la péremption était caduque étant donné la gravité du crime. L'Etat néerlandais négocie actuellement une solution avec les familles.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : lancement d'une ligne aérienne directe entre Beijing et Lhassa
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclatée ?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis