Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 04.12.2011 14h18
Les six principaux pays européens proposent un renforcement de la gestion de l'espace Schengen

Les ministres de l'Intérieur de six pays européens (Allemagne, Espagne, France, Grande-Bretagne, Italie et Pologne) se sont réunis jeudi à Paris pour la préparation du Conseil des affaires intérieures du 13 décembre prochain lors du quel ils proposeront un renforcement de la gestion de l'espace de Schengen, a annoncé vendredi le ministère français de l'Intérieur dans un communiqué.

Les six ministres européens proposeront un renforcement de la gouvernance politique, l'amélioration des mécanismes d'évaluation et le maintien des clauses de sauvegarde permettant de rétablir des contrôles frontaliers en cas de situation exceptionnelle, précise le ministère français.

"Les engagements pris sont des engagements fermes puisque", comme l'a souligné le ministre français de l'Intérieur Claude Guéant à l'issue de cette réunion "la décision a été prise d'avancer le plus loin possible, le 13 décembre, dans l'application des décisions de principe qui ont été arrêtées".

Concernant la question de l'asile, Claude Guéant a indiqué que les six ministres européens s'étaient accordés pour que " l'objectif d'un régime commun en 2012 soit confirmé, et que l'achèvement des travaux puisse se faire sous présidence danoise, c'est-à-dire au premier semestre".

S'agissant de la lutte contre la criminalité itinérante, phénomène "en provenance des pays d'Europe centrale et orientale" qui touche aujourd'hui plusieurs pays européens, la nécessité d'une réponse commune et coordonnée a été établie. Claude Guéant a ainsi indiqué qu'il convenait "de mieux activer les dispositifs qui existent à l'échelon européen, Europol et Eurojust".

Dans une deuxième séance de travail ouverte aux deux ministres américains à la sécurité intérieure et à la justice, Eric Holder et Janet Napolitano, les différents pays représentés se sont penchés sur la question des avoirs criminels. Trois pistes d'action ont été explorées: améliorer la connaissance de ces avoirs en généralisant les fichiers bancaires et des fichiers de patrimoine "dont peu de pays sont en fait pourvu aujourd'hui"; renforcer les différentes législations nationales sur la saisie des avoirs criminels; et enfin, troisième piste, mettre en place des équipes communes d'enquêtes, ajoute le communiqué.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : lancement d'une ligne aérienne directe entre Beijing et Lhassa
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclatée ?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis