Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 02.12.2011 13h31
L'UE étend ses sanctions contre l'Iran

L'Union européenne (UE) a décidé jeudi d'étendre ses sanctions contre l'Iran en raison du programme nucléaire controversé du pays, en ajoutant 180 noms d'entités et de responsables à sa liste des entreprises et des personnalités d'ores et déjà visées.

Selon une conclusion adoptée par les ministres des Affaires étrangères de l'UE à l'issue de leur réunion jeudi à Bruxelles, 143 sociétés et 37 personnalités seront placées sur la liste de gels d'avoirs et d'interdictions de visa par l'UE.

Le nouveau train de sanctions approuvées par les chefs de la diplomatie des 27 pays membres de l'UE frappe les entités et les responsables directement engagés dans les activités nucléaires de l'Iran, ainsi que ceux liés au système de transport maritime du pays et à l'armée iranienne.

La conclusion de ladite réunion prévoit spécifiquement "des mesures contre la Garde iranienne révolutionnaire et d'autres secteurs". Ces sanctions devront être prêtes "avant le prochain conseil des ministres des Affaires étrangères" de l'UE, prévue en janvier 2012 à Bruxelles.

Jusqu'à présent, les avoirs de plusieurs centaines d'entreprises iraniennes ont été gelés par l'UE, qui interdit depuis juillet 2010 de nouveaux investissements dans le secteur pétrolier et gazier de l'Iran.

Les nouvelles mesures adoptées par l'UE contre Téhéran font suite au dernier rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sur le dossier nucléaire iranien. Selon ce rapport,publiée lors de la réunion du Conseil des gouverneurs de l'AIEA tenue en novembre dernier à Vienne, l'Iran aurait travaillé à la mise au point d'une arme atomique et continuerait de possibles recherches en ce sens, dans le plus grand secret.

Les Etats-Unis et leurs alliés occidentaux accusent l'Iran de chercher à se doter de l'arme nucléaire, sous le couvert de son programme atomique, ce que Téhéran dément toujours. Les Iraniens affirment que leurs activités nucléaires ne serviront qu'à des fins pacifiques.

L'Iran a déjà fait l'objet de quatre séries de sanctions économiques et financières adoptées par l'ONU depuis 2007. Les Occidentaux ont pris séparément des sanctions sévères contre Téhéran.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : lancement d'une ligne aérienne directe entre Beijing et Lhassa
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclatée ?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis