Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 30.11.2011 08h59
Washington promet une enquête immédiate sur les tirs de l´Otan qui ont tué 24 militaires pakistanais

Les Etats-Unis ont promis samedi d'ouvrir immédiatement une enquête sur l'attaque aérienne conduite par l'Otan depuis l'Afghanistan, qui a tué 24 militaires pakistanais, provoquant la fureur d'Islamabad.

Dans un communiqué conjoint, la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton et le secrétaire à la Défense Leon Panetta ont exprimé leurs "profondes condoléances pour les pertes en vies humaines", tout en affirmant qu'ils apporteraient un soutien total à l'Otan dans son "intention d'enquêter immédiatement sur cet incident".

Mme Clinton et Martin Dempsey, chef de l'état-major interarmées, ainsi que John Allen, commandant des forces de la coalition dirigées par l'Otan en Afghanistan, ont téléphoné à leurs homologues pakistanais respectifs après cette attaque meurtrière, indique le communiqué.

L'ambassadeur américain au Pakistan, Cameron Munter, a rencontré d'urgence les responsables pakistanais à Islamabad, selon la même source.

Toujours selon le communiqué, les responsables diplomatiques et militaires américains, téléphonant à leurs homologues pakistanais, ont souligné l'importance du partenariat entre Washington et Islamabad, partenariat qui sert les intérêts communs des peuples américain et pakistanais. Ils ont également promis de rester étroitement en contact avec leurs interlocuteurs pakistanais pour trouver ensemble des solutions à cette crise.

Treize autres soldats pakistanais auraient été blessés au cours de cet incident survenu dans l'Agence Mohmand, une région tribale limitrophe de l'Afghanistan.

Après la réunion urgente du Comité de Défense, présidée par le Premier ministre pakistanais Syed Yousouf Raza Gilani dans la nuit de samedi à dimanche, le gouvernement pakistanais a décidé de fermer les lignes d'approvisionnement logistique de l'Otan, en signe de protestation contre les tirs de l'Otan. Il a également donné 15 jours aux Etats-Unis pour évacuer leur base aérienne de Shamsi, située dans la province du Balouchistan, dans le sud-ouest du Pakistan.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le Gouvernement chinois souhaite apaiser les craintes des entreprises étrangères
Nouvelles principales du 29 novembre
La France désire être le « sonnailler » quant à l'ingérence dans la situation en Syrie
Pour faire entrer l'Afrique dans le futur...
Routes chinoises : à quand la fin du massacre ?