Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 30.11.2011 08h49
Forte participation au premier jour des élections législatives en Egypte (PAPIER GENERAL)

En dépit d'un attentat à la bombe contre un gazoduc approvisionnant Israël et la Jordanie, la première journée du scrutin pour les législatives en Egypte s'est globalement bien déroulée.

Elle a été marquée par la forte participation des électeurs, qui se rendaient aux urnes pour la première fois depuis la chute de l'ancien président Hosni Moubarak en février.

Le vote a débuté à 08h00 (06h00 GMT) au Caire, à Alexandrie, Fayoum, Port-Saïd, Damiette, Kafr el-Cheikh, Assiout, Louxor et la mer Rouge, c'est-à-dire dans les neuf des 27 gouvernorats du pays concernés par la première des trois phases du scrutin.

On a pu constater que plusieurs centaines d'électeurs avaient fait la queue devant des bureaux de vote au Caire. Ce premier tour de scrutin est étalé sur deux jours afin que la participation soit la plus forte possible.

"J'espère que les élections seront équitables et transparentes", a déclaré Shaina, qui votait dans une école près de la place Tahrir, au correspondant de Xinhua sur place.

En raison du grand nombre d'électeurs qui ont afflué dans les bureaux de vote, la Haute commission électorale a décidé de prolonger l'ouverture des bureaux jusqu'à 21h00 (19h00 GMT) au lieu de 19h00 (17h00 GMT).

Abdel Ibrahim, président de la Haute commission électorale, a déclaré aux journalistes lundi soir que le vote se déroulait dans le calme globalement, hormis le fait que trois bureaux de vote ont été fermés en raison d'affrontements.

Quelques perturbations sont survenues dans un bureau de vote dans la région d'Assiout car certains électeurs ont constaté que les noms des deux candidats qu'ils soutenaient avaient été retirés de la liste électorale, a indiqué une source locale.

Les deux candidats n'ont pas été autorisés à se présenter parce qu'ils n'ont pas terminé leur service militaire, a précisé la source.

Par ailleurs, la télévision d'Etat égyptienne a rapporté plus tôt que l'armée avait déjoué une tentative de fusillade contre le personnel d'un bureau de vote.

L'Egypte compte maintenant environ 50 partis politiques, deux fois plus qu'avant la chute de Moubarak.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le Gouvernement chinois souhaite apaiser les craintes des entreprises étrangères
Nouvelles principales du 29 novembre
La France désire être le « sonnailler » quant à l'ingérence dans la situation en Syrie
Pour faire entrer l'Afrique dans le futur...
Routes chinoises : à quand la fin du massacre ?