Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 24.11.2011 13h59
Le président Obama salue la signature d'un accord de transfert du pouvoir au Yémen

Le président américain Barack Obama a salué mercredi la signature d'un accord de transfert du pouvoir au Yémen, sous l'égide du Conseil de Coopération du Golfe (CCG), et a appelé toutes les parties concernées à s'atteler immédiatement à la mise en oeuvre des termes de l'accord.

"Je salue la signature d'un accord politique entre le gouvernement yéménite et l'opposition, sous l'égide du Conseil de Coopération du Golfe, en vue de former un gouvernement d'union nationale dans les 14 jours à venir et d'organiser une élection présidentielle anticipée d'ici 90 jours", a déclaré M. Obama dans un communiqué publié par la Maison Blanche.

Washington salue tout particulièrement la décision du président du Yémen Ali Abdullah Saleh de transférer immédiatement le pouvoir exécutif à son vice-président, a indiqué le président Obama, décrivant la décision de M. Saleh comme "un important pas en avant pour le Yémen".

M. Saleh a signé mercredi cet accord sur le transfert du pouvoir à Riyad, la capitale saoudienne, après s'être par trois fois rétracté à la dernière minute. En vertu de cet accord, il devra démissionner et remettre le pouvoir exécutif au vice-président Abd al-Rab Mansour al-Hadi, en échange de l'immunité juridique pour lui et sa famille.

De son côté, M. Hadi devra former un gouvernement dirigé par l'opposition et organiser une élection présidentielle d'ici 90 jours.

"L'accord d'aujourd'hui constitue une avancée importante pour les aspirations du peuple à faire prendre un nouveau départ au Yémen", a fait remarquer le président Obama.

Il a également appelé toutes les parties à "commencer immédiatement à appliquer les termes de l'accord", réaffirmant le soutien de Washington au peuple yéménite dans cette "transition historique".

Plus tôt dans la journée, le porte-parole du Département d'Etat américain, Mark Toner, a applaudi la signature de cet accord de sortie de crise, tout en appelant à sa rapide application.

Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a confié mercredi que M. Saleh lui avait fait part de son intention de se rendre à New York pour y subir des soins médicaux après la signature de l'accord.

Le Yémen est plongé dans le chaos depuis début janvier, après qu'un mouvement anti-gouvernemental a éclaté pour réclamer la fin des 33 ans de règne de M. Saleh.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
L'APL met en place un département de planification stratégique
Nouvelles principales du 23 novembre
La liste des écrivains riches ne cache pas la vie modeste d'écrivains en Chine
La Chine et les Etats-Unis assument la responsabilité du redressement économique mondial
Les Américains d'origine chinoise qui désirent faire une carrière politique doivent commencer à partir de « grass roots »