Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 20.11.2011 12h38
Nucléaire : l'UE appelle l'Iran à répondre positivement à ses offres

L'Union européenne (UE) a appelé vendredi Téhéran à "répondre positivement" à ses offres liées au programme nucléaire iranien, suite à l'adoption par l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) d'une résolution sur ce dossier.

Indiquant que "l'adoption de cette résolution est le résultat de nos efforts déterminés et unis" pour l'Iran de renoncer à ses ambitions nucléaires, la Haute Représentante de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Catherine Ashton a exhorté Téhéran "une fois de plus à répondre positivement aux offres et aux propositions" qu'elle lui a faites avec les six grandes puissances (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande- Bretagne, Allemagne) impliquées dans le dossier.

"Cette résolution est une réaction aux conclusions particulièrement incriminantes sur les activités nucléaires militaires iraniennes fournies dans le dernier rapport de l'AIEA", a indiqué la chef de la diplomatie de l'UE, dans un communiqué, ajoutant que la nouvelle résolution, la onzième du genre, "exhorte l'Iran à s'acquitter pleinement et sans retard de toutes ses obligations".

Mme Ashton a également affirmé avoir déployé des "efforts inlassables" au cours des douze derniers mois, en tant que négociatrice des six puissances face à l'Iran, pour convaincre le pays de "s'engager dans un processus favorable à l'établissement de la confiance afin d'aborder toutes les préoccupations actuelles sur son programme nucléaire".

Le Conseil des gouverneurs de l'Agence internationale de l' énergie atomique (AIEA), composé de 35 Etats membres, a adopté vendredi par 32 voix pour, deux contre et une abstention, une résolution contre l'Iran, exprimant "une profonde et croissante préoccupation" sur le programme nucléaire controversé du pays.

L'Occident avec les Etats-Unis en tête accuse l'Iran depuis 2003 de mener un programme nucléaire militaire clandestin, ce que Téhéran dément toujours en affirmant que ses activités nucléaires visaient uniquement des fins pacifiques.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le PM chinois arrive à Bali pour les réunions des dirigeants de l'Asie de l'Est
Nouvelles principales du 16 novembre
Les suggestions de FMI à propos de la Chine ne correspondent pas à la réalité de celle-ci
La coopération est-asiatique après le « retour » des Etats-Unis
Les objectifs trans-Pacifique des Etats-Unis