Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 20.11.2011 10h55
Etats-Unis/dette : la supercommission peine à trouver un accord

A l'approche de la date butoir du 23 novembre pour laquelle un accord devra avoir été trouvé concernant la réduction de la dette croissante du pays, les démocrates et les républicains continuent de s'affronter au sein de la commission bipartite du Congrès américain chargée de la réduction de la dette, communément appelée la "supercommission".

"Nous sommes terriblement conscients de l'approche de la date butoir", a annoncé vendredi Jeb Hensarling, le chef des républicains au sein de cette commission.

La supercommission a été chargée d'identifier, avant cette date limite, des coupes budgétaires permettant d'économiser au moins 1 200 milliards de dollars sur dix ans, un point qui avait été au coeur de la querelle entre les deux partis l'été dernier lors des débats sur le relèvement du plafond de la dette.

Selon des experts, les membres de la supercommission, six républicains et six démocrates, doivent trouver le juste milieu entre l'assainissement des finances publiques et la protection des programmes destinés à soutenir l'économie.

Cependant, après des mois d'âpres négociations, les positions de chacun des deux partis restent très éloignées l'une de l'autre.

Le président de la Chambre des représentants, le républicain John Boehner, a critiqué l'attitude des démocrates, qu'il trouve "très frustrante".

M. Boehner a prévenu qu'il ne permettrait pas que l'argent qui allait être économisé grâce aux retraits des forces américaines d'Irak et d'Afghanistan ne soit utilisé pour financer les dépenses que le président Obama projette de faire dans l'espoir de créer des emplois.

De leur côté, les démocrates se sont opposés au projet des républicains, lequel prévoit des coupes budgétaires dans le domaine de la protection sociale et vise en particulier le programme d'assurance-maladie défendu par l'administration Obama.

Le chef de file de la majorité au Sénat, le démocrate Harry Reid, s'est déclaré disposé à négocier mais "s'ils ne sont pas prêts à proposer quoi que ce soit de raisonnable, il ne sert à rien de discuter", a-t-il dit en parlant des républicains.

Certains experts estiment que la supercommission ne pourra conclure un accord qu'à la toute dernière minute, tandis que d'autres sont d'avis que les deux parties pourraient carrément échouer à parvenir à un accord.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
L'APL met en place un département de planification stratégique
Nouvelles principales du 23 novembre
La liste des écrivains riches ne cache pas la vie modeste d'écrivains en Chine
La Chine et les Etats-Unis assument la responsabilité du redressement économique mondial
Les Américains d'origine chinoise qui désirent faire une carrière politique doivent commencer à partir de « grass roots »