Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 17.11.2011 09h04
Les Etats-Unis exhortent la Ligue arabe à envoyer un message fort à Assad

Le département d'Etat américain a appelé mardi la Ligue arabe à envoyer un message fort à la Syrie, insistant sur le fait que son président Bachar al-Assad doit permettre une transition et mettre fin à la violence contre les civils.

"Nous étions, comme je l'ai dit hier, très satisfaits de la déclaration très forte qui a été faite ce week-end", a déclaré le porte-parole du département d'Etat américain Mark Toner, en référence à la décision prise samedi par la Ligue arabe de suspendre la Syrie au sein de la ligue.

"Nous attendons de la Ligue arabe qu'elle envoie demain, à nouveau, un message fort à Assad, qui lui signifie qu'il doit permettre à la transition démocratique d'avoir lieu et qu'il doit mettre fin à la violence contre son peuple", a-t-il dit, avant la réunion de la Ligue arabe prévue mercredi au Maroc.

En plus de la suspension de la Syrie, la Ligue arabe a également appelé samedi ses membres à retirer leurs ambassadeurs en poste en Syrie et à imposer des sanctions contre Damas, jusqu'à ce que le pays mette en œuvre le plan de paix négocié par la ligue, en vertu duquel la Syrie doit arrêter les violences, retirer les véhicules militaires des villes, libérer les détenus et organiser un dialogue avec l'opposition.

Le porte-parole Mark Toner a encore indiqué que les Etats-Unis étaient en contact avec divers groupes de l'opposition syrienne, dont le Conseil national syrien.

Selon lui, l'opposition syrienne "se développe" et il y a au fil du temps "une plus grande cohésion" entre ses diverses composantes.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine est devenue le partenaire commercial le plus important de l'Afrique
Nouvelles principales du 16 novembre
Les objectifs trans-Pacifique des Etats-Unis
Pourquoi les marques internationales adoptent-elles en Chine une attitude « à double critère »
Faut-il vraiment limiter les émissions de divertissement à la télévision ?