Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 16.11.2011 16h39
L'UE avertit les agences de notation d'un durcissement de la réglementation

L'Union européenne (UE) a envoyé mardi un message de durcissement de la réglementation aux agences de notation, en vue d'encadrer l'activité de celles-ci.

La Commission européenne a présenté, dans un communiqué rendu public mardi, des propositions visant à renforcer la réglementation des agences de notation et à en combler les lacunes.

Malgré la législation européenne sur les agences de notation adoptée en 2009 et 2010, les événements survenus récemment dans le contexte de la crise de la dette dans la zone euro ont montré que le cadre réglementaire actuel devait être amélioré.

"Les notations ont un impact direct sur les marchés et plus généralement sur l'économie et donc sur la prospérité des citoyens européens. Elles ne sont pas de simples opinions. Et les agences de notation ont fait de sérieuses erreurs dans le passé", a indiqué le commissaire européen en charge du marché intérieur, Michel Barnier.

Selon les voeux de la Commission européenne, il s'agit notamment d'obliger les investisseurs à mener leur propres évaluations, de constituer un index européen des notations (EURIX) et de forcer à une rotation de ces notations ou à une prise en compte simultanée de plusieurs notes afin d'éviter toute décision automatique d'investissement lorsqu'une note est abaissée.

Dans le cas d'un pays, les notations deviendraient plus régulières, leur méthodologie serait détaillée et leur publication interviendrait obligatoirement en dehors de l'heure d'ouverture des marchés.

Cherchent notamment à réduire la dépendance des institutions financières face aux notes des trois grandes agences mondiales, Standard & Poor's, Moody's et Fitch Ratings, ces propositions interviennent quelques jours après que Standard & Poor's eut reconnu avoir abaissé par erreur la note AAA de la France.

Dans le même temps, les taux des emprunts d'Etat italiens et espagnols sont remontés mardi à des niveaux très élevés, sur fond de méfiance des marchés sur la robustesse de l'économie européenne et la capacité des Européens à surmonter la crise.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine est devenue le partenaire commercial le plus important de l'Afrique
Nouvelles principales du 16 novembre
Les objectifs trans-Pacifique des Etats-Unis
Pourquoi les marques internationales adoptent-elles en Chine une attitude « à double critère »
Faut-il vraiment limiter les émissions de divertissement à la télévision ?