Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 12.11.2011 13h59
Attachement résolu chez les Tunisiens à soutenir la cause palestinienne (Abbas)

A l'issue de ses rencontres avec des représentants des partis politiques tunisiens, le président palestinien a indiqué avoir saisi un attachement résolu chez les Tunisiens à soutenir la cause palestinienne.

Lors d'une conférence de presse tenue vendredi en marge de sa visite de trois jours en Tunisie, le président palestinien a indiqué que les rencontres avec des représentants des partis politiques tunisiens lui ont offert l'opportunité de féliciter les vainqueurs aux élections de la Constituante qu'il a qualifiées de "transparentes", tout en exprimant sa confiance totale en l'impartialité de la justice tunisienne dans l'affaire de la veuve du leader palestinien Yasser Arafat.

M. Abbas a critiqué les déclarations provocatrices du ministre des Affaires étrangères israélien Avigdor Liberman, dans lesquelles il a établi le lien entre les revendications légitimes du peuple palestinien et le terrorisme.

"La coexistence avec Israël ne saurait être possible sans son retrait aux frontières de 1967 et sans le règlement des questions de la phase finale des négociations liées à la garantie du droit de retour des réfugiés", a souligné le président Abbas.

Les Palestiniens, a-t-il conclu, sont neutres face aux développements survenus sur la scène arabe. Selon lui, "l'Autorité palestinienne se tient à la même distance de toutes les parties, en Syrie comme en Tunisie, en Egypte et en Libye, qu'elles soient de tendance islamiste, nationaliste ou de gauche. Il s'agit des affaires strictement internes".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine est devenue le partenaire commercial le plus important de l'Afrique
Nouvelles principales du 16 novembre
Les objectifs trans-Pacifique des Etats-Unis
Pourquoi les marques internationales adoptent-elles en Chine une attitude « à double critère »
Faut-il vraiment limiter les émissions de divertissement à la télévision ?