Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.11.2011 15h15
La France ne renoncera pas à l'énergie nucléaire, selon Nicolas Sarkozy

Le président français, Nicolas Sarkozy, a exprimé mardi que la France ne renoncerait pas à l'énergie nucléaire, en assurant qu'"en tant que chef de l'Etat", il ne reviendrait pas sur le nucléaire.

"En tant que chef de l'Etat, je ne reviendrai pas sur le choix du nucléaire pour la France," a déclaré M. Sarkozy lors d'un débat avec des étudiants du Pôle européen de gestion et d'économie (PEGE) à Strasbourg.

Pour lui, le choix du nucléaire fait par tous les présidents de la 5ème République française a donné à la France "une compétitivité inégalée".

"Aujourd'hui on me dit 'il y a eu Fukushima, il faut arrêter', Fukushima n'est pas un accident nucléaire, c'est une catastrophe naturelle et il y a eu un tsunami", a-t-il expliqué.

"Et le nucléaire dans un pays comme la France qui n'a pas de pétrole ni de gaz, je le remplace par quoi? Le charbon pollue. Les éoliennes ne suffisent pas et c'est 40% plus cher," a-t-il ajouté.

Pour lui, "la sécurité nucléaire en France est une réalité. Tchernobyl était peu sûre." "Si on arrête nos avantages compétitifs, qu'est-ce qui nous restera?" a-t-il interrogé.

Il a également insisté sur une réalité existant en Allemagne qui a décidé en mai dernier de sortir du nucléaire d'ici 2022: "les Verts sont plus nombreux. Ce n'est pas le cas en France".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine est devenue le partenaire commercial le plus important de l'Afrique
Nouvelles principales du 16 novembre
Les objectifs trans-Pacifique des Etats-Unis
Pourquoi les marques internationales adoptent-elles en Chine une attitude « à double critère »
Faut-il vraiment limiter les émissions de divertissement à la télévision ?