Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.11.2011 13h43
Le président iranien demande à l'AIEA un rapport sur les armes atomiques des États-Unis

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a demandé mardi à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) de publier un rapport sur les arsenaux et ogives atomiques des États-Unis, a rapporté l'agence de presse locale Fars.

L'AIEA devrait publier des rapports sur les bombes atomiques américaines dissimulées dans un millier de ses bases militaires, a déclaré M. Ahmadinejad.

« L'AIEA ferait mieux de faire des rapports sur les armes atomiques américaines au lieu de publier des rapports fallacieux sur les programmes nucléaires civils de pays indépendants comme l' Iran », a déclaré M. Ahmadinejad.

L'AIEA est un outil aux mains d'un certain nombre de pays pour contrôler le monde, a-t-il encore dit.

Il a ajouté que « malheureusement », le directeur général de l' AIEA Yukiya Amano viole les règles de cette agence en répétant les mots des États-Unis, selon Fars.

L'AIEA, agence de supervision du nucléaire des Nations unies, doit publier son rapport sur le programme nucléaire iranien. Il est probable que ce rapport pointera du doigt l'implication de l'Iran dans des activités d'armement nucléaire en dépit des sanctions de l'ONU.

Le directeur général de l'AIEA a déclaré lors de l'Assemblée générale de l'ONU qu'il était encore trop tôt pour tirer des conclusions, mais qu'il était probable que ce rapport exacerbe les tensions au Moyen-Orient.

M. Amano a également appelé l'Iran à coopérer avec l'AIEA pour prouver que son programme nucléaire ne sert que des visées pacifiques.

Un haut responsable de l'Assemblée des experts iranienne, l' ayatollah Seyyed Ahmed Khatami, a déclaré lundi que les États-Unis utilisaient l'AIEA comme un outil contre l'Iran.

« Les États-Unis utilisent les organisations internationales, y compris l'AIEA, comme des outils » pour faire pression sur l'Iran au sujet de son programme nucléaire, a dit M. Khatami.

La Maison Blanche a déclaré lundi que le rapport sur le nucléaire iranien qui doit être publié prochainement par l'agence de sûreté nucléaire de l'ONU donnerait raison aux préoccupations américaines sur le programme nucléaire de cet État islamiste, tout en réaffirmant que ses efforts actuels étaient tournés vers la diplomatie.

Les tensions récentes entre l'Iran et l'Occident sur la question sensible du programme nucléaire de Téhéran ont soulevé des craintes que les États-Unis et Israël puissent envisager une frappe militaire sur les sites nucléaires iraniens.

Téhéran affirme avec insistance le caractère « pacifique » de son programme, mais les États-Unis et leurs alliés occidentaux craignent que l'Iran n'utilisent l'enrichissement d'uranium pour produire des armes nucléaires.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine est devenue le partenaire commercial le plus important de l'Afrique
Nouvelles principales du 16 novembre
Les objectifs trans-Pacifique des Etats-Unis
Pourquoi les marques internationales adoptent-elles en Chine une attitude « à double critère »
Faut-il vraiment limiter les émissions de divertissement à la télévision ?