Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 08.11.2011 14h14
L'Eurogroupe appelle le futur gouvernement grec à honorer ses engagements

Les dirigeants de la zone euro ont appelé lundi le futur gouvernement de coalition grec à réaffirmer les engagements prises par Athènes vis-à-vis du second plan international de sauvetage conclu le 26 octobre en faveur de la Grèce.

"Nous allons attendre des engagements écrits du nouveau gouvernement en Grèce avant de commencer le second programme de sauvetage", a déclaré le président de l'Eurogroupe Jean-Claude Juncker lors d'une conférence de presse conjointe à l'issue d'une réunion des ministres des Finances de la zone de monnaie unique lundi soir à Bruxelles.

Faisant écho à M. Junker, le commissaire européen en charge des affaires économiques et monétaires, Olli Rehn, a appelé le futur gouvernement de coalition grec à prendre des engagements clairs vis-à-vis du plan de sauvetage mis au point par l'Union européenne (UE) et le Fonds monétaire international (FMI).

"Nous ne travaillerons avec le nouveau gouvernement (grec) que s'il prend des engagements clairs et écrits", a déclaré M. Rehn lors de la conférence de presse conjointe.

Il a également aussi suscité des espoirs de la Grèce en annonçant que la sixième tranche de prêts à ce pays menacé de faillite pourrait être débloquée en novembre.

La Grèce attend toujours une tranche de 8 milliards d'euros de son premier paquet de sauvetage de 110 milliards d'euros. Cette tranche devait être versée à la mi-novembre, maintenant qu'elle a été avalisée par la troïka de représentants de l'UE et du FMI, et ce en dépit du fait que le gouvernement n'a pas atteint son objectif de réduction du déficit pour 2011.

Appelant toutes les parties prenantes en Grèce à prendre leurs propres responsabilités, M. Rehn a déclaré: "Nous avons fait notre part (du travail), et ils doivent faire le leur."

Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, qui se trouvait lundi à Bruxelles pour prendre part à une réunion de ses homologues des pays de la zone euro, a décrit la situation en Grèce comme étant toujours "cataclysmique".

"Chaque jour une nouvelle situation. La Grèce doit garantir que ce qui a été convenu peut être mis en œuvre par la Grèce", a-t-il dit.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine est devenue le partenaire commercial le plus important de l'Afrique
Nouvelles principales du 16 novembre
Les objectifs trans-Pacifique des Etats-Unis
Pourquoi les marques internationales adoptent-elles en Chine une attitude « à double critère »
Faut-il vraiment limiter les émissions de divertissement à la télévision ?