Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 28.10.2011 13h18
Un cercle de réflexion indépendant appelle le G20 à promouvoir une "croissance inclusive"

L'Institut Nicolas Berggruen, cercle de réflexion indépendant et non partisan, a appelé jeudi le G20, qui doit se réunir en sommet les 3 et 4 novembre à Cannes (sud de la France), à promouvoir une "croissance inclusive".

Les membres du "Conseil du 21e siècle" de cet institut, réunis jeudi à Paris, invitent le président français Nicolas Sarkozy à " presser les pays du G20 de développer une stratégie crédible de croissance globale et d'emploi qui vise une croissance inclusive en réduisant l'écart de revenus tant à l'intérieur d'un pays qu'à travers les frontières nationales, et en partageant le fardeau entre pays".

Une fois de plus, le G20 doit "agir pour empêcher un glissement dans une sévère contraction, si ce n'était pas une dépression, ainsi qu'éviter un recours au protectionnisme et à la dévaluation compétitive", selon une déclaration publié à l'issue d'une séance de travail du Conseil du 21e siècle, un forum spécialisé sur les questions de gouvernance mondiale.

Au sommet de Cannes, le G20 "doit reconnaître une fois pour toutes qu'aujourd'hui dans un monde économiquement et étroitement lié, aucun pays ni bloc de pays ne sera à l'abri de la fragilité et la volatilité en propagation", selon le texte.

La seule réponse à ce défi consiste à travailler les uns avec les autres, à faire les ajustements nécessaire et à parvenir à un équilibre commun au bénéfice de tous, souligne la déclaration.

Saluant l'accord conclu dans la nuit de mercredi à jeudi à Bruxelles sur l'apaisement de la crise des dettes souveraines européennes, les membres de ce forum de gouvernance mondiale ont invité les pays européens à mettre en place des politiques crédibles pour réduire leurs déficits et régler la crise des dettes souveraines de sorte que la croissance mondiale ne soit entravée à court terme.

"Même si l'Europe cherche de l'aide extérieure auprès des économies émergentes, la Banque centrale européenne (BCE) doit agir en tant que prêteur de dernier recours", ont-ils insisté.

Face à l'opposition de l'Allemagne et la BCE, la France a dû renoncer à l'idée de transformer le Fonds de stabilité financière européenne en une banque, un statut qui aurait lui permis d'emprunter auprès de la BCE.

Les membres du Conseil du 21e siècle ont également exhorté les dirigeants européens à s'engager à une intégration plus large en vue d'une union fiscale, une coordination économique plus approfondie en vue d'une union politique, sous la peine de faire face à un effondrement de la monnaie unique.

L'Institut Nicolas Berggruen a également appelé le G20 à honorer tous ses engagements, s'il souhaite à rester crédible dans ce deuxième tour de turbulences globales.

Il a par ailleur invité le G20 à considérer la mise en place d'un comité exécutif doté d'un secrétariat permanent pour assurer la continuité des politiques et des décisions prises lors de sommets successifs.

L'Institut Nicolas Berggruen est un think tank fondé par Nicolas Berggruen. Son "Conseil du 21e siècle (21st Century Council)" regroupe d'anciens chefs d'Etat et de gouvernement, des Prix Nobel et des leaders d'opinion dans l'univers politique, économique et social.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le vaisseau spatial Shenzhou-8 a été transféré verticalement sur la rampe de lancement et sera lancé début novembre
Nouvelles principales du 27 octobre
Un hiver froid s'annonce t-il pour l'économie chinoise ?
Quand l'Occident tirera t-il enfin les leçons de l'histoire ?
La méthode statistique en application exagère sérieusement la balance favorable du commerce chinois