Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 26.10.2011 13h32
Le gouvernement israélien approuve l'accord sur l'échange de prisonniers avec l'Egypte

Le cabinet sécuritaire du Premier ministre Benjamin Netanyahu a voté mardi après-midi à l'unanimité en faveur d'un accord avec l'Egypte pour assurer la libération d'un espion israélien présumé, Ilan Grapel, selon une annonce officielle.

Le communiqué a indiqué qu'Israël a accédé à la demande de libération de 25 prisonniers égyptiens, parmi lesquels trois mineurs, en échange de M. Grapel. L'échange devrait se faire jeudi.

Les autorités égyptiennes ont arrêté M. Grapel, 27 ans, le 12 juin, pour espionnage, déclarant qu'il avait été envoyé dans le pays "dans l'objectif de nuire à ses intérêts économiques et politiques".

Les autres accusations contre M. Grapel, qui possède la double citoyenneté, américaine et israélienne, sont l'incitation, l'insurrection et dommages aux bâtiments publics pendant les émeutes en Egypte qui ont conduit à la chute du président Hosni Moubarak en février.

M. Grapel, étudiant en droit à l'université d'Emory à Atlanta, a émigré en Israël en 2005 et l'année suivante a été blessé au Liban pendant son service militaire où il était parachutiste dans l'armée israélienne.

A la fin de son service, il a voyagé dans tout le Moyen-Orient, arrivant enfin en Egypte.

Les officiels israéliens et la famille de M. Grapel, qui réside à New York, ont toujours nié les accusations d'espionnage portées contre lui, affirmant que le jeune homme n'avait jamais été affilé à aucune agence israélienne de renseignements.

Au début du mois de septembre, l'administration américaine est intervenue en faveur de la libération de M. Grapel. Le département d'Etat a même menacé de suspendre les aides financières et militaires à l'Egypte et de durcir les relations diplomatiques.

La libération de l'Américano-israélien faisait partie de l'accord conclu par Israël avec le Hamas pour la libération de Gilad Shalit, soldat retenu en otage par le Hamas à Gaza pendant plus de cinq ans, en échange de 1027 prisonniers arabes et palestiniens.

Lundi, l'avocat Yitzhak molcho, représentant de Benjamin Netanyahu, et le législateur Yisrael Hasson, ont rencontré Ilan Grapel en prison pour l'informer de sa libération prochaine, après la conclusion de l'accord avec les négociateurs égyptiens.

Il entrera en Israël par le passage de Taba, dans la ville portuaire d'Eilat.

Binyamin Ben-Eliezer, membre du parti Travailliste israélien, a déclaré qu'il "attendait avec impatience" le retour d'Ilan Grapel.

M. Ben-Eliezer, qui avait gardé des relations amicales avec Hosni Moubarak ces dernières années, a déclaré qu'il se réjouissait du "réchauffement des relations" que pourrait engendrer l'application réussie de l'accord.

Parmi les prisonniers qui devraient être libérés cette semaine, la plupart ont été condamnés pour trafic de drogue et autres de la péninsule du Sinaï à Israël. Dans un communiqué publié par le bureau de M. Netanyahu lundi, ce dernier soulignait qu'aucun prisonnier n'avait été condamné pour des questions sécuritaires.

L'Egypte détient toujours un autre citoyen israélien. Ouda Tarabin, berger bédouin, arrêté il y a 11 ans pour espionnage. Les officiels israéliens ont déclaré que l'Egypte rejetait toute tentative de l'inclure dans l'accord sur Ilan Grapel, et ont promis de poursuivre les tractations pour le libérer.

Mardi, des députés israéliens ont critiqué le gouvernement d'avoir accepté l'accord Grapel.

"L'Etat d'Israël s'est prostitué..", a déclaré Aryeh Eldad, membre du Parti Unité Nationale, centre-droit, à la radio israélienne.

"Pour un seul anarchiste, nous libérons maintenant des trafiquants de drogue qui ont fait passer des tonnes d'héroïne et de haschisch en Israël. Est-ce que le fait qu'il soit un citoyen israélien outrepasse toutes les autres considérations, légales, morales, éthiques et rationnelles?", a-t-il demandé.

M. Eldad a par ailleurs affirmé que le gouvernement de Netanyahu cédait à l'extorsion, déclarant qu'Israël aurait dû utiliser la diplomatie pour garantir la libération d'Ilan Grapel.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Turquie: le bilan provisoire des victimes du séisme dans la province de Van s'élève à 279
Nouvelles principales du 25 octobre
La méthode statistique en application exagère sérieusement la balance favorable du commerce chinois
L'« époque de Kadhafi » est révolue en Libye
Dénigrer la Chine est une mauvaise façon de faire campagne