Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 24.10.2011 09h00
Le Yémen nie que Saleh aurait ordonné le bombardement de l'opposition

Le bureau du président yéménite Ali Abdallah Saleh a nié samedi les allégations d'un général défectionnaire selon lesquelles M. Saleh aurait ordonné le bombardement de lieux à Sanaa où se trouvaient ses opposants, lors d'une récente conversation téléphonique avec des officiers.

"Ces remarques sans fondement du général défectionnaire Ali Mohsen et ses alliés proscrits de l'opposition coalisée 'Réunion conjointe des partis' cherchent à aggraver pathétiquement la situation et à provoquer une guerre civile", a indiqué le bureau de M. Saleh dans un communiqué publié sur le site internet de l'agence de presse officielle Saba.

"Les tentatives pathétiques de ces hors-la-loi par les bombardements de quartiers résidentiels à Sanaa et d'autres villes, ainsi que les assassinats sans discrimination de citoyens confirment leurs mauvaises intentions", ajoute le communiqué, soulignant que "le gouvernement ne sera pas influencé par de telles tentatives et n'abandonnera pas sa volonté de dialoguer pour établir la paix".

Plus tôt, le commandant de l'armée défectionnaire Ali Mohsen al-Ahmar, aussi demi-frère de M. Saleh, a revendiqué dans un communiqué que son unité spéciale avait pu "enregistrer une conversation téléphonique entre M. Saleh et ses chefs militaires, dans laquelle il ordonnait de bombarder et de détruire tous les sites dans Sanaa où se trouvaient ses adversaires".

Selon lui, ces ordres ont été donnés vendredi quelques heures après l'adoption par le Conseil de sécurité des Nations Unies d'une résolution sur le Yémen.

Le gouvernement yéménite a déclaré samedi qu'il répondrait "posivitement" à la résolution 2014 qui demande à M. Saleh d'accepter une initiative du Conseil de coopération du Golfe (CCG) concernant le transfert de pouvoir.

Sanaa a été secouée samedi par de violents affrontements entre troupes de M. Saleh et combattants de l'opposition, qui se sont soldés par quatre morts et une vingtaine de blessés, selon des médecins et des témoins.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Wen Jiabao souligne l'importance du bien-être du peuple dans le contrôle macro-économique
La méthode statistique en application exagère sérieusement la balance favorable du commerce chinois
L'« époque de Kadhafi » est révolue en Libye
Dénigrer la Chine est une mauvaise façon de faire campagne