Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 17.10.2011 09h18
Manifestation d'envergure à Los Angeles

Des milliers de manifestants sont descendus samedi dans les rues de la ville de Los Angeles, aux Etats-Unis, pour montrer leur colère envers les institutions financières.

La manifestation faisait partie du mouvement "Occupy Los Angeles" qui dure depuis plus de deux semaines. "Nous sommes les 99%", ont crié ensemble les manifestants, quand ils marchaient pacifiquement depuis Pershing Square à l'Hôtel de ville en traversant le quartier financier, sous l'escorte de la police.

"Ce n'est pas équitable, et la population n'a pas les moyen de consulter un médecin, et ces sociétés contrôlent tant de choses", a dit Neil Wade, un manifestant, à Xinhua.

Le conseil municipal de la ville de Los Angeles a déjà adopté une résolution soutenant le mouvement "Occupy Los Angeles".

Los Angeles est l'une des quelques villes américaines où la police n'a pris aucune action pour disperser ou arrêter les manifestants, même quand le nombre de tentes de campement installées autour de l'Hôtel de ville avait atteint le nombre de 300.

Le mouvement "Occupy Wall Street" s'est répandu dans la ville de Los Angeles depuis le début du mois. La plupart des manifestants sont des jeunes, en colère face à la cupidité des riches de Wall Street et des institutions financières, qui s'enrichissent alors que la majorité de la population est traumatisée par le chômage, la pauvreté et les mesures d'austérité.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Nouvelles principales du 17 octobre
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Les Etats-Unis doivent faire preuve de clairvoyance et de lucidité quant au but réel de leur « retour en Asie »
Les Etats-Unis doivent faire preuve de clairvoyance et de lucidité quant au but réel de leur « retour en Asie »
La dure réalité de « taobao boutiques blessées » : nécessité de la souffrance de la transition brutale
Sanctionner la Chine n'apportera rien de bon à l'emploi aux Etats-Unis