Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 14.10.2011 15h25
Obama salue l'alliance avec la Corée du Sud

Le président américain Barack Obama a accueilli jeudi à la Maison Blanche son homologue sud-coréen Lee Myung-Bak, en visite officielle, saluant l'alliance « plus forte que jamais » entre les deux pays.

M. Obama et son épouse Michelle ont bravé la pluie pour accueillir M. Lee et sa femme Kim Yoon-Ok dans le jardin sud de la Maison Blanche.

Plusieurs heures avant l'arrivée de M. Lee, le Congrès américain a approuvé des accords de libre-échange, longtemps reportés, avec la Corée du Sud, la Colombie et le Panama.

« Avec cet accord commercial historique, nous rapprocherons nos pays encore davantage, créerons de nouveaux emplois pour nos deux peuples et préserverons notre avantage comme deux des économies les plus dynamiques au monde », a déclaré M. Obama.

Alors que la Corée du Sud est la 12ème économie mondiale et le septième plus important partenaire commercial de l'Amérique, cet accord de libre-échange avec les États-Unis devrait à terme éliminer 95 % des tarifs douaniers existants entre eux.

M. Lee a qualifié ce pacte de « gain pour nos deux pays ».

« Cet accord créera davantage d'emplois. Il augmentera les investissements réciproques dans nos deux pays », a-t-il dit. « Il deviendra un nouveau moteur de croissance qui poussera nos économies vers l'avant ».

A l'issue de la cérémonie de bienvenue, les deux présidents se sont retirés dans le bureau ovale pour des discussions bilatérales, qui devraient se concentrer sur la situation dans la péninsule Coréenne et sur d'autres questions régionales.

Plus tard dans la journée, M. Lee doit prononcer un discours devant une session commune des deux chambres du Congrès américain et assister à un dîner officiel en son honneur à la Maison Blanche.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine exprime sa ferme opposition à la pression des Etats-Unis pour faire réévaluer le yuan au moyen de leur législation domestique
Sanctionner la Chine n'apportera rien de bon à l'emploi aux Etats-Unis
Vive l'Amérique !
Les centres de la culture chinoise implantés à l'étranger permettent au monde entier de connaître la Chine