Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.10.2011 13h17
Il n'y a pas d'alternative à l'énergie nucléaire, selon le groupe de Visegrad

Les présidents des pays du groupe de Visegrad (V4) - Hongrie, Pologne, République tchèque et Slovaquie - ont souligné samedi le rôle irremplaçable de l'énergie nucléaire pour assurer la fourniture énergétique.

Les présidents hongrois Pal Schmitt, tchèque Vaclav Klaus, polonais Bronislaw Komorowski et slovaque Ivan Gasparovic ont fait cette remarque lors de leur rencontre dans la ville hongroise de Visegrad (nord) à l'occasion du 20e anniversaire du groupe.

Le président Klaus a fait savoir, lors d'une conférence de presse, que les quatre chefs d'Etat jugeaient "absurde" d'abandonner leurs programmes de l'énergie nucléaire alors que leurs pays n'ont pas d'autre ressources énergétiques.

L'accident nucléaire survenu au Japon en mars dernier était le résultat d'une catastrophe naturelle et on aurait tort de le considérer comme un accident nucléaire, a-t-il souligné.

Le président Gasparovic a indiqué pour sa part que l'énergie nucléaire aurait un grand avenir dans la région en dépit de l'actuelle "tendance à considérer les centrales nucléaires comme étant inacceptables pour des raisons de l'environnement et de la sécurité".

Il a évoqué la nécessité de renforcer les recherches pour que les centrales nucléaires soient plus sûres, au lieu de les fermer.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Mise en orbite d'un satellite de télécommunications de fabrication française par une fusée porteuse chinoise
La loi américaine sur la devise chinoise fait plus de mal que de bien : médias américains
La Chine a naturellement ses nobles ambitions
Chine : pourquoi le dalaï lama s'inquiète-t-il de sa réincarnation