Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 01.10.2011 15h05
Le climat des affaires se dégrade à Maurice (étude)

Le climat des affaires à Maurice se dégrade, révèle une étude menée par la Chambre de commerce et d'industrie (CCI), publiée jeudi.

Selon cette enquête réalisée auprès de 81 entreprises, l' indicateur de confiance des opérateurs a perdu 12 points entre juillet et septembre 2011 pour s'établir à 99 points.

Cette baisse intervient après trois trimestres de hausses successives.

Pour le Dr Rengagaden Padayachy, économiste de la CCI, "le recul de l'indice démontre l'inquiétude croissante des entrepreneurs face à la détérioration de la conjoncture économique tant au niveau national qu'international".

A la CCI, on note que l'assombrissement des perspectives n' épargne aucun secteur d'activité.

"Même le secteur des services, dont l'indice n'a jusqu'ici connu que des hausses depuis juin 2010, est touché par le retournement de la conjoncture. Cela démontre, si besoin est, que la situation devient grave", remarque le Dr Padayachy.

Les responsables de la CCI constatent que le repli de l'indice est dû aux effets combinés de la baisse du solde des opinions des entrepreneurs par rapport à la situation actuelle de leur entreprise (-18,9%), au niveau des commandes fermes (-20%) et à l' évolution des affaires au cours des trois prochains mois (-17,2%).

La CCI établit une corrélation entre la détérioration du climat de confiance et la montée de l'incertitude des entrepreneurs quant à la situation économique du pays. La grande majorité des sondés trouve que la situation économique du pays et son évolution sont défavorables.

"Plus de 30% des sondés anticipent une détérioration de la situation dans les mois à venir et environ 55% des participants ne prévoient pas d'amélioration des affaires à court et moyen terme", a fait remarquer l'économiste de la CCI.

L'enquête, selon la CCI, démontre une anxiété concernant les répercussions de la baisse de confiance sur l'emploi. Environ 16% des sondés ont indiqué qu'ils auront recours à des licenciements économiques dans les court et moyen termes si la situation continue de se détériorer.

Dans la précédente enquête, le taux n'était que de 5%. 82% des entrepreneurs consultés ont fait savoir qu'ils n'ont pas l' intention de recruter dans les mois à venir.

Pour ce qui est des prix, la tendance semble plus favorable. La CCI pense qu'il pourrait y avoir une baisse des prix.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
62ème anniversaire de la fondation de la République Populaire de Chine
La Chine a naturellement ses nobles ambitions
Chine : pourquoi le dalaï lama s'inquiète-t-il de sa réincarnation
La Chine doit diversifier ses investissements