Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 15.09.2011 14h48
Le Premier Ministre japonais s'exprime avec fermeté sur l'armée chinoise

Le Premier Ministre japonais Yoshihiko Noda a annoncé mercredi qu'il était inquiet du développement militaire de la Chine, demandant à son voisin de se comporter en tant que « membre responsable de la communauté internationale ».

« Je suis inquiet au sujet du renforcement de la puissance de leur défense nationale, qui manque de transparence, et de l'accélération de leurs activités maritimes », a déclaré M. Noda devant le parlement japonais.

Ce n'est pas la première fois que M. Noda, considéré comme un faucon envers la Chine, fait ce genre de déclarations en public.

Dans un article publié dans la dernière édition du magazine japonais Bungei Shunju, il a dit que « l'attitude extérieure autoritaire de la Chine ... soutenue par ses capacités militaires ... entretient la crainte que la Chine puisse perturber l'ordre dans la région ».

« L'accusation de M. Noda, selon laquelle la Chine manque de transparence quant à son développement militaire ne tient pas, car la définition même de 'transparence' est ambigüe », a dit Liu Jiangyong, Professeur d'études japonaises à l'Université Tsinghua de Beijing.

« Les forces armées d'une nation sont par essence hautement confidentielles ».

Yang Bojiang, Professeur d'études japonaises à l'Université des Relations Internationales de Beijing, pense quant à lui que les remarques de M. Noda sont en partie destinées à l'opinion publique locale, car il a été élu dans une période difficile pour le Japon.

Le Professeur Yang a ajouté que, en tant que personne réaliste, M. Noda adoptera des politiques qui protégeront à la fois ses intérêts nationaux et son propre leadership, car la capacité à gérer avec succès les relations avec la Chine est devenue un mètre-étalon pour les dirigeants japonais.

Cela a été évident dans le discours de M. Noda devant le Parlement. Tout en faisant part de ses soucis au sujet du développement militaire de la Chine, il a également dit que le Japon veut renforcer ses relations avec la Chine à l'approche du 40e anniversaire du rétablissement des liens diplomatiques, qui aura lieu l'année prochaine, ajoutant qu'il envisageait de se rendre en visite en Chine à une date convenant aux deux parties.

Il a également modifié sa position sur certains problèmes historiques, en s'engageant notamment à ne pas visiter le Temple Yasukuni durant son mandat.

Avant d'entrer en fonction, il avait dit qu'il ne pensait pas que les criminels de guerre japonais de Classe A de la Seconde Guerre Mondiale s'étaient rendus coupables de crimes de guerre.

Yasuo Ichikawa, le nouveau Ministre de la Défense du Japon, a également récemment tenté d'aplanir les relations.

Il a ainsi dit que bien que l'alliance avec les Etats-Unis demeurait au coeur de la politique de Tokyo en matière de sécurité, il souhaitait en même temps améliorer les liens entre les forces armées de la Chine et du Japon.

« Toute mauvaise gestion des relations avec la Chine aura pour résultat des critiques de la part des représentants de l'opposition, et peut-être même dans son propre parti aussi », a dit Michael Auslin, Directeur d'études japonaises à l'American Enterprise Institute, dans un article publié dans le Wall Street Journal.

« M. Noda ne peut pas se permettre d'isoler le Japon plus encore », a dit M. Auslin.

Cependant, les paroles rassurantes de M. Noda auront du mal à faire oublier ses remarques sur l'armée chinoise, qui vont aggraver la méfiance de Beijing au sujet de sa politique chinoise, a dit le Professeur Yang.
D'après lui, ces remarques « constituent un signal d'alarme » avant sa visite en Chine, qui pourrait avoir lieu dès le mois prochain.

« Ces propos ont ajouté une nouvelle dimension aux attentes des dirigeants chinois quant aux discussions à venir », a ajouté le Professeur Yang.

Gao Yuan a contribué à cet article

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Wen Jiabao: la Chine entend élever avec la France le partenariat stratégique sino-français à un nouveau niveau
La Chine veut avoir un rôle constructif en Libye
Le vrai prix du 11 septembre pour les Etats-Unis
La crise latente s'aggrave dans l'Union Européenne