Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.09.2011 12h14
A quoi jouent les congressistes américains ?

Le gouvernement Obama devrait adopter ce mois-ci une décision sur la vente d'armes à Taiwan. Au fur et à mesure que la prise de cette décision approche, certains congressistes américains ont commencé à faire preuve d'angoisse. Ils ont joué tels ou tels tours dans une tentative de promouvoir la vente d'armes à Taiwan. La scène qui vient de se dérouler au Congrès américain n'est pas nouvelle, mais cette fois-ci elle montre la complexité des relations sino-américaines.

Deux points attirent une attention particulière :

Premièrement, la « démonstration » de ces congressistes a eu lieu dans la situation où les relations sino-américaines tendent à se développer régulièrement. Beaucoup de choses bilatérales et mondiales attendent d'être réglées au moyen d'un mécanisme de coopération déjà établi à différents niveaux entre les deux pays. Deuxièmement, certains congressistes américains, influents, cherchent à relier la vente d'armes à Taiwan et d'autres projets de loi afin de mettre le gouvernement Obama dans l'impossibilité d'annuler la vente. D'autres congressistes ont cherché à lancer un «projet de loi sur la politique taiwanaise en 2011 », ceci pour renforcer l'application du « Taiwan Relations Act » (TRA).

Washington a prétendu qu'il ferait preuve d' « une retenue relative » sur la vente d'armes à Taiwan, en diminuant la quantité de certaines armes sensibles et choisissant un moment particulier pour la vente, sans affecter le calendrier des importants échanges entre les deux parties. Mais le geste est le geste , la nature de la vente d'armes américaines à Taiwan n'a pas changé. Tout acte de vente d'armes à Taiwan constitue une grossière intervention dans les affaires intérieures de la Chine, blesse gravement les sentiments de la nation chinoise et porte atteinte aux relations bilatérales.

Le TRA est un obstacle au développement sain des relations sino-américaines. Le problème de vente d'armes à Taiwan ne pourra pas être réglé, tant que cet obstacle ne sera pas éliminé. Ce qui est regrettable, c'est que Washington n'a pas le courage d'aplanir cet obstacle, comme en témoigne le fait que certains congressistes ont crié au renforcement de cet « obstacle ».

La bonne situation des relations sino-américaines de nos jours est chèrement acquise. Elle demande d'être maintenue. Les agissements de certains congressistes américains ne pourront que porter atteinte aux propres intérêts de leur pays.

Avoir des congressistes si arrogants, c'est tragique pour la politique américaine. Washington peut fournir une scène de « démonstration » à ces personnes, mais il n'y a pas de place pour ces personnes sur la grande scène des relations sino-américaines d'aujourd'hui. Ceux qui veulent que l'histoire fasse marche arrière, n'aboutiront pas.

Aucun pays ne peut tolérer que d'autres pays portent atteinte à ses intérêts essentiels. La Chine a nettement défini quels sont ses intérêts essentiels. Nous conseillons aux congressistes américains de ne pas aller trop loin.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le Premier ministre chinois participera au Forum de Davos d'été 2011 à Dalian
Quotidien du Peuple : la gestion de crise ne peut pas aider ConocoPhillips
Comment les femmes peuvent réussir dans un monde d'hommes
La Corne de l'Afrique, un test pour notre conscience