Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 31.08.2011 13h45
La Corée du Sud désigne un ancien ambassadeur en Chine comme nouveau ministre de l'Unification

La Corée du Sud a nommé mardi un ancien ambassadeur en Chine au poste de nouveau ministre de l'Unification, qui supervise les relations avec la République populaire démocratique de Corée (RPDC), dans le cadre d'un léger remaniement ministériel.

Les Services du président Cheong Wa Dae à Séoul ont déclaré que Yu Woo-ik, proche confident du président Lee Myung-bak, remplacera Hyun In-taek, qui a été critiqué de plus en plus lourd pour son attitude de la ligne dure contre la RPDC.

M. Hyun occupera maintenant les fonctions de conseiller présidentiel pour l'unification.

Le président a également remplacé trois autres ministres, dont deux occupent des sièges parlementaires, puisque Lee cherchait à les remplacer avant la session plénière parlementaire de septembre afin de préparer les élections générales l'année prochaine.

Choe Kwang-sik, chef de l'Administration du patrimoine culturel, a été nommé ministre de la Culture; Rim Che-min du Bureau du Premier ministre comme ministre de la Santé tandis que le député du parti au pouvoir de Kim Kum-lae a hérité du ministère l'Egalité des sexes.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Libye : la Chine proclame son soutien aux Nations-Unies
Les Etats-Unis peuvent-ils réduire un peu leurs dépenses militaires et leur dette, quand ils parlent de la « menace militaire chinoise » ?
L'occident n'a pas renoncé à son intention de déterminer l'orientation du développement du Moyen-Orient
Le dilemme du développement du Japon