Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 30.08.2011 08h19
Le complot des Etats-Unis et d'Israël contre la Syrie a échoué (responsable iranien)

Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amirabdollahian, a annoncé que le complot des Etats-Unis et d'Israël visant à déclencher une guerre sectaire en Syrie avait échoué, a rapporté lundi la chaîne de télévision iranienne Press TV.

"Un plan de l'axe américano-sioniste visant à déclencher une guerre sectaire en Syrie a échoué", a indiqué M. Amirabdollahian, cité par la chaîne de télévision.

Il a appelé "les Syriens à poursuivre leurs demandes légitimes par des moyens démocratiques et à avoir confiance dans le projet de réformes du président Bachar al-Assad", selon la même source.

La nation syrienne peut être fière de sa "présence sur le front de résistance" et de son "soutien au peuple palestinien opprimé", a ajouté M. Amirabdollahian.

Samedi dernier, le ministre iranien des Affaires étrangères Ali-Akbar Salehi a mis en garde contre les conséquences de changements éventuels au sein du gouvernement syrien. Selon lui, compte tenu du contexte régional particulièrement sensible, un changement en Syrie pourrait créer une crise sérieuse dans toute la région.

La Syrie connaît des troubles socio-politiques depuis plusieurs mois. A la mi-mars, de premières manifestations antigouvernementales ont éclaté dans la province méridionale de Daraa et elles se sont ensuite propagées à d'autres villes.

Les autorités syriennes ont attribué le soulèvement à "des groupes armés et une conspiration étrangère", et ont martelé qu'ils traqueraient les hommes armés qui ont intimidé la population et endommagé des propriétés publiques et privées.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Li Yanfeng remporte la première médaille d'or pour la Chine lors des Championnats du monde d'athlétisme de Daegu
Les Etats-Unis peuvent-ils réduire un peu leurs dépenses militaires et leur dette, quand ils parlent de la « menace militaire chinoise » ?
L'occident n'a pas renoncé à son intention de déterminer l'orientation du développement du Moyen-Orient
Le dilemme du développement du Japon