Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 29.08.2011 08h31
L'Iran met en garde contre le "changement au gouvernement en Syrie" (ministre)

Le ministre iranien des Affaires étrangères Ali-Akbar Salehi a mis en garde contre les "terribles conséquences d'un changement au gouvernement en Syrie", a rapporté dimanche la chaîne de télévision satellitaire Press TV.

La Syrie est entourée de voisins hautement sensibles et tout changement dans le pays n'exercicera aucune bonne influence à personne mais pourrait engendrer une grave crise dans la région et même au-delà, a indiqué M. Salehi.

Il a ainsi exhorté les gouvernements de la région, la Syrie en particulier, à répondre aux revendications légitimes de leur peuple, les mettant en garde à la fois contre l'ingérence de pays étrangers dans leurs affaires intérieures, a rapporté la chaîne de télévision Press TV.

"Nous pensons que l'évolution de la situation dans des pays régionaux est due à l'insatisfaction et le mécontentement des populations", a-t-il fait savoir.

Le ministre iranien avait déclaré samedi que l'appel de Washington à la démission du président syrien Bachar al-Assad était "insolent" et à l'encontre des conventions internationales.

Au début du mois, le président américain Barack Obama avait appelé le président syrien Bachar al-Assad à démissionner.

"La Syrie est un pays indépendant. Les conventions internationales ne permettent pas à des pays de prendre une position d'intervention sur un autre pays", a indiqué M. Salehi, cité par Press TV.

"Les Etats-Unis se considèrent encore comme police du monde", a poursuivi M. Salehi.

La Syrie est plongée dans l'agitation depuis la mi-mars lorsque des manifestations antigouvernementales ont éclaté dans la province méridionale de Daraa et se sont propagées à d'autres villes.

Les autorités syriennes ont attribué le soulèvement à "des groupes armés et une conspiration étrangère", et ont martelé qu'ils traqueraient les bandits armés qui ont intimidé des personnes et endommagé des propriétés publiques et privées.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le président chinois rencontre son homologue français
L'Asie de l'Ouest et l'Afrique du Nord font face à une réorganisation difficile
Encore la « menace chinoise » ?
Comment la dégradation de la note du crédit des Etats-Unis va t-elle affecter la Chine ?