Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 22.08.2011 08h44
Cuba rejete l'inclusion sur la liste noire des "pays parrains du terrorismes international"

Cuba a rejeté samedi son inclusion sur la liste noire des "pays parrains du terrorisme international" élaboré par le département d'Etat américain.

Le gouvernement américain "n'a absolument pas de moral ni le droit de juger Cuba, qui a une histoire irréprochable dans la lutte contre le terrorisme et a été aussi constamment victime de ce fléau", indique un communiqué publié par le ministère cubain des Affaires étrangères.

Cuba a accusé les Etats-Unis de "manipulation politique dans sa façon de traiter une question sensible telle que la lutte contre le terrorisme", ajoutant que "les actions terroristes contre Cuba ont été organisées, financées et perpétrées depuis le territoire américain,souvent avec la complicité du gouvernement lui-même"; actions qui ont tué 3 478 Cubans et blessé 2 099 autres.

Le communiqué a dénoncé que "le seul objectif des Etats-Unis est de discréditer Cuba et de justifier l'embargo économique sur l'île, qui dure déjà depuis 50 ans".

Le gouvernement cubain a demandé aux Etats-Unis de mettre fin au "blocus et aux hostilités" et a appelé à la "punition des véritables terroristes", faisant référence aux groupes anti-Castro basés à Miami, et a appelé à la libération de cinq Cubains emprisonnés aux Etats-Unis depuis 1998, accusés d'espionnage.

Le rapport annuel du département d'Etat américain publié jeudi dernier a placé Cuba sur la liste noire des pays soutenant le terrorisme, avec la Syrie, le Soudan et l'Iran.

Washington, qui n'a pas de relations diplomatiques avec La Havane depuis 1962, a mis Cuba sur sa liste noire chaque année depuis 1982.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Les Etats-Unis s'engagent à établir des relations étroites, permanentes et amicales avec la Chine (Joseph Biden)
Il faut maintenir le principe de transparence et d'ouverture pour promouvoir les réformes
L'aide chinoise est accompagnée de respect et d'amitié pour les peuples africains
Les Etats-Unis et l'Europe devront assumer leur responsabilité politique pour la reprise de l'économie mondiale