Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 21.08.2011 10h58
Le PM britannique condamne l'attaque contre le British Council à Kaboul

Le Premier ministre britannique, David Cameron, a condamné vendredi l'attaque "vicieuse et lâche" contre le bâtiment abritant le British Council, une agence gouvernementale culturelle britannique, à Kaboul.

M. Cameron a confirmé que l'ensemble du personnel du British Council est maintenant en sécurité, mais a dit qu'il y avait eu des "pertes tragiques de vies humaines" parmi la police afghane et les autres personnes impliquées.

Le Premier ministre a déclaré avoir parlé au Premier ministre de la Nouvelle-Zélande, John Key, vendredi dans le but de le remercier pour le rôle des forces spéciales du pays dans la protection du bâtiment.

M. Cameron a également souligné que l'attaque n'arrêterait pas le "travail vital" mené en Afghanistan.

"C'est une attaque particulièrement vicieuse et lâche, mais c'est une attaque qui n'a pas réussi", a-t-il dit. "Elle n'arrêtera pas le British Council ni en réalité tout notre effort en Afghanistan pour apporter la stabilité et la paix dans ce pays".

Plus tôt vendredi, le secrétaire d'Etat britannique chargé des affaires du Moyen-Orient, Alistair Burt, a également condamné l'"ignoble" attaque et a déclaré qu'elle "ne réduirait pas la détermination du Royaume-Uni à soutenir le peuple afghan."

Martin Davidson, directeur général du British Council, a déclaré que l'attaque contre son bureau de Kaboul "ne doit pas et ne l'empêchera pas" d'apporter aux jeunes Afghans le soutien dont ils ont besoin.

Un groupe de kamikazes a pris d'assaut le British Council aux environs de 05h30 heure locale (01h30 GMT) à Kaboul, faisant environ dix morts.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Les Etats-Unis s'engagent à établir des relations étroites, permanentes et amicales avec la Chine (Joseph Biden)
Il faut maintenir le principe de transparence et d'ouverture pour promouvoir les réformes
L'aide chinoise est accompagnée de respect et d'amitié pour les peuples africains
Les Etats-Unis et l'Europe devront assumer leur responsabilité politique pour la reprise de l'économie mondiale