Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 18.08.2011 08h16
Terrorisme : Obama met en garde contre la menace d'une attaque d'un "loup solitaire"

Le président américain Barack Obama a mis en garde mardi contre la menace d'une attaque terroriste menée par un "loup solitaire", à quelques jours du dixième anniversaire des attentats du 11 septembre 2001.

"Le scénario le plus probable contre lequel il faut se prémunir c'est une opération menée par un 'loup solitaire' plutôt qu'une attaque terroriste massive, bien coordonnée", a-t-il déclaré dans une interview accordée à la chaîne CNN.

Il s'inquiète particulièrement par une attaque perpétrée par une personne, et sans le soutien d'aucune organisation, comme cela s'est passé récemment en Norvège, où une personne en a tué des douzaines d'autres.

"Une personne mentalement atteinte ou prise par une idéologie de haine, peut faire beaucoup plus de dégâts, et il est beaucoup plus difficile de tracer les loups solitaires", a-t-il ajouté.

Cependant, M. Obama a déclaré que son gouvernement restait vigilant et surveillait les risques potentiels, notamment à l'approche du dixième anniversaire des attentats du 11 septembre 2001.

Selon lui, les Etats-Unis progressent dans la lutte contre al-Qaïda, qui est devenu maintenant "une organisation bien plus fragile avec des capacités bien moindres qu'il y a deux ou trois ans".

Le 11 septembre 2001, les terroristes d'al-Qaïda ont détourné quatre avions de ligne, dont deux se sont écrasés dans les tours jumelles du World Trade Center à New York, faisant plus de 3 000 morts.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le vice-Premier ministre chinois Li Keqiang rencontre le chef de l'exécutif de Hong Kong
Il faut maintenir le principe de transparence et d'ouverture pour promouvoir les réformes
L'aide chinoise est accompagnée de respect et d'amitié pour les peuples africains
Les Etats-Unis et l'Europe devront assumer leur responsabilité politique pour la reprise de l'économie mondiale