Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 17.08.2011 13h17
L'Iran veut être leader en matière des technologies de défense

Le ministre iranien de la Défense, Ahmad Vahidi, a déclaré que l'Iran compte faire partie des cinq premiers pays à posséder les technologies de défense les plus sophistiquées, a rapporté mardi l'agence de presse semi-officielle Mehr.

L'Iran a fait d'importants progrès dans le domaine de la défense au cours des dernières années, grâce à la participation du secteur privé, a indiqué M. Vahidi, ajoutant que le ministère de la Défense, en coopération avec le secteur privé, continuera de faire des progrès dans le futur.

"Aujourd'hui, participer à la promotion de la capacité de défense pour contrer les menaces et écarter les dangers est un devoir national et religieux", a-t-il souligné.

Le général de brigade Mahmoud Sajedifar du ministère de la Défense a également déclaré mardi que les nouveaux projets de défense seront lancés le 22 août, le Jour de l'industrie de la défense, d'après Mehr.

L'Iran n'a pu fabriquer que des petites armes avant la Révolution islamique et seuls les Etats-Unis ont fourni des services de maintenance aux équipements militaires iraniens, a indiqué M. Sajedifar.

Les Etats-Unis et Israël ont refusé d'écarter la possibilité de frappes militaires contre l'Iran à cause de son refus de mettre un terme à son programme nucléaire.

Les Etats-Unis et ses alliés ont accusé l'Iran de développer des armes nucléaires sous couvert d'un programme nucléaire civil. L'Iran nie ces accusations et affirme que son programme nucléaire n'a que des fins pacifiques. Fin

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Hu Jintao en tournée d'inspection dans la province du Guangdong
Il faut maintenir le principe de transparence et d'ouverture pour promouvoir les réformes
L'aide chinoise est accompagnée de respect et d'amitié pour les peuples africains
Les Etats-Unis et l'Europe devront assumer leur responsabilité politique pour la reprise de l'économie mondiale