Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.08.2011 08h31
La France durcit davantage le ton de sa condamnation contre les autorités syriennes

La France a durci lundi davantage le ton dans sa condamnation contre les autorités syriennes, jugeant que la situation actuelle ne permet pas d'"accorder un quelconque crédit aux nouvelles annonces faites par les autorités syriennes", qui ont promis plus de démocratie dans le pays.

"La France condamne la poursuite de la répression à grande échelle en Syrie. (...) Cette répression violente (...) ne permet pas d'accorder un quelconque crédit aux nouvelles annonces faites par les autorités syriennes concernant la tenue de futures élections libres et transparentes, qui apparat ainsi comme une nouvelle manœuvre dilatoire", a indiqué dans une déclaration Christine Fages, une porte-parole du ministère français des Affaires étrangères.

La préoccupation de la France vis-à-vis de la situation en Syrie est partagée par les membres du Conseil de sécurité des Nations unies ainsi que la Ligue arabe, qui avaient exhorté la semaine dernière les autorités syriennes à cesser la violence, a ajouté la déclaration.

Selon Mme Fages, une "répression à grande échelle en Syrie" aurait fait une cinquantaine de morts dimanche à Deir ez-Zor et dans la région de Homs, au lendemain de l'arrestation d'une personnalité politique de l'opposition.

"Le temps de l'impunité est révolu pour les autorités syriennes. La répression sanglante à grande échelle doit cesser. Toutes les personnes détenues en Syrie en raison de leurs opinions ou de leurs actions en faveur de la défense des droits de l'Homme doivent être libérées. Une transition démocratique répondant aux aspirations légitimes de la population syrienne doit être mise en œuvre", a lancé la declaration.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : le typhon Muifa frappera la province du Shandong
L'aide chinoise est accompagnée de respect et d'amitié pour les peuples africains
Les Etats-Unis et l'Europe devront assumer leur responsabilité politique pour la reprise de l'économie mondiale
Chine : le porte-avions est légitime pour le développement pacifique du pays (Commentaire)