Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 27.07.2011 08h35
Iran : 35 rebelles kurdes tués par les Gardiens de la révolution islamique

Quelque 35 membres du Parti pour une vie libre au Kurdistan (PJAK), mouvement rebelle kurde iranien, ont été tués par le corps des Gardiens de la révolution islamique (IRGC) dans un affrontement entre les deux parties dans le nord-ouest de l'Iran, a rapporté mardi la chaîne de télévision locale Press TV.

Dans cet affrontement qui a eu lieu lundi, plusieurs autres membres du PJAK ont été arrêtés par l'IRGC, selon la même source.

Des "terroristes" du PJAK ont transporté leurs membres blessés vers l'Irak, d'où ces derniers ont été transférés vers la ville d'Erbil à bord d'ambulances appartenant au Parti démocratique du Kurdistan (KDP) de l'Irak, a indiqué Press TV.

L'IRGC a déjà pris le contrôle des bases de ce groupe "terroriste" dans la ville de Sardasht, située dans le nord-ouest de l'Iran et une attaque contre les positions du PJAK dans les zones frontalières avec la région semi-autonome irakienne du Kurdistan est en cours.

Le PJAK est un groupe nationaliste activiste kurde, qui a été accusé par l'Iran de mener de nombreux attentats contre les forces iraniennes dans l'ouest du pays.

De plus, l'Iran croit que le PJAK aurait des liens étroits avec le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) de la Turquie, et que les deux groupes partageraient leurs bases dans la région montagneuse dans le nord de l'Irak.

L'Iran a récemment déployé 5 000 militaires dans le nord-ouest du pays, le long de sa frontière avec la région semi-autonome irakienne du Kurdistan.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : 199 millions de personnes couvertes par le programme rural de retraite
La "force de dissuasion de l'Internet" est un jeu dangereux
Les relations militaires sino-américaines progressent
Ces superstars du sport qui améliorent l'image de la Chine
La curieuse morale de certains medias occidentaux